Au cours de sa vie, une femme sur deux éprouvera une ou nombreuses cystites aigue. Le début de l’activité sexuelle et aussi après la ménopause est les moments les plus risqués. Chez l’homme, le danger est rare sauf en cas de la maladie de prostate ou cancer. Certaines maladies comme le diabète, l sclérose en plaques et les malformations de l’appareil urinaire renforcent aussi le risque de cystite. Mais, qu’est-ce que vraiment la cystite et quels sont ses symptômes ?

La définition et les symptômes de la cystite

La cystite est une infection urinaire localisée généralement au niveau de la vessie. Parfois, elle touche aussi une ou nombreuses parties du système urinaire comme les uretères, les reins et l’urètre. cystite aiguë

 D’après le dictionnaire Larousse, cette maladie est une inflammation chronique ou aigue de la muqueuse vésicale. Elle est fréquemment provoquée par le microbe Escherichia Coli. Toutefois, d’autres micro-organismes peuvent aussi l’entraîner. L’infection urinaire se développe quand la bactérie Escherichia Coli, existant dans le tube digestif, rattrape au niveau de l’urètre et émigre dans la vessie où elle va s’accroître. Les symptômes de la cystite les plus fréquents sont : besoin d’uriner continuellement, odeur inhabituelle de l’urine, sensation de poids dans le bas-ventre, douleurs ou sensations de brûlure lors de la miction. Alors que comme toutes maladies ont ses facteurs, concernant la cystite, quels sont ses causes ?

Les causes favorisantes la cystite

Parmi les plusieurs facteurs des infections urinaires, le plus graves est d’appartenir au sexe féminin. Chez la femme, l’urètre, le vagin et l’anus sont très proches les uns des autres. Donc, cette approche entre l’anus et l’urètre servi le passage des germes entre les deux orifices. Ensuite, l’autre cause déclenchant la cystite est le rapport sexuel. Dans ce cas, il est recommandé de vider complètement la vessie, c’est-à-dire uriner après le rapport sexuel pour éjecter les microbes qui pourraient être étales dans l’urètre. D’ailleurs, l’hygiène intime est aussi l’un des causes de la cystite. Les bains moussants et les savons trop agressifs doivent alors être évités. Il est essentiel pour les femmes, après être allé aux toilettes, de se nettoyer d’avant vers l’arrière pour empêcher la transmission des germes vers l’urètre. Cependant, les infections urinaires peuvent être soignées. Quels sont alors les traitements convenables ?

Les traitements de la cystite

Dans la plupart des cas, la cystite est d’origine bactérienne, donc, les antibiotiques sont le traitement habituel. Par exemple, la fosfomycine (en une seule prise), le pivmecillinam (pendant 5 jours). Il est nécessaire de redemander au médecin si les manifestations continuent après cette période. Toutefois, il existe aussi des remèdes naturels des voies urinaires comme la canneberge, sous forme de complément alimentaire. Puis, l’huile essentielle de tea tree, constatée pour ses qualités anti-infectieuses, peut être indispensable en aide d’un traitement en cas de cystite. Il peut aussi calmer les douleurs et diminuer la durée de l’infection à cause de son action anti-inflammatoire.

Pour conclure, la cystite est une maladie gênante, mais, d’ailleurs, la bonne prise des précautions et des traitements pourrait aider à sa guérison.