Toutes les filles ne s’en rendent pas compte, mais il est normal que les flux sanguins périodiques présentent des oscillations de volume et de couleur : allant d’une faible quantité à la fin et au début du flux – semblable au “marc de café” – à un saignement plus intense et plus régulier, parfois accompagné de caillots.

De tels changements dans les menstrues peuvent parfois inquiéter une femme qui est toujours attentive à sa santé intime. Beaucoup se demandent, par exemple, si une période brune peut être le signe d’un problème ou si elle peut être liée à la grossesse. C’est précisément pour cette raison qu’il faut avant tout être conscient des variations normales des flux sanguins périodiques, comprendre à partir de quel moment il peut être nécessaire de consulter un médecin.

La durée d’un cycle menstruel et le changement 

Le cycle menstruel dure généralement de 25 à 35 jours, avec une moyenne de 28 à 30 jours. Il est très fréquent que les changements se produisent d’un mois à l’autre, alors il est “régulier” lorsqu’il y a une variation de plus ou moins trois jours entre les flux sanguins périodiques. La durée normale des menstrues est de 2 à 7 jours (avec une moyenne de 3 à 5 jours). Il est également important de se rappeler que l’utilisation de médicaments tels que la pilule contraceptive combinée peut réduire la durée et le volume des menstrues.

Toutefois, certains amendements méritent l’attention. Si les menstrues sont abondantes avec, par exemple, un volume qui remplit un absorbant commun en moins de 2 heures, ou avec des caillots de plus de 2,5 cm, il est possible qu’il y ait une cause hormonale ou utérine qui mérite d’être étudiée. Si cela se produit après un retard de menstruation, cela peut également indiquer un problème lié à la grossesse, comme une menace d’avortement. Dans ce cas, une évaluation médicale est recommandée pour définir le diagnostic.

Si le changement menstruel persiste pendant quelques mois ou il provoque d’autres symptômes, tels que des douleurs, de la faiblesse ou de la fatigue, un rendez-vous avec un gynécologue est nécessaire pour examiner le problème, y compris des tests d’anémie.

Qu’est-ce que la menstruation brune ? Est-ce un signe de maladie ?

Si la coloration brune des menstrues vous préoccupe, restez calme, ce n’est probablement rien de grave. Les saignements menstruels sombres, semblables au “marc de café”, sont caractéristiques du début et surtout de la fin des menstrues. C’est un aspect normal de cette phase, au cours de laquelle le sang qui a mis plus de temps à être expulsé de l’utérus subit des transformations chimiques qui conduisent à ce changement de couleur.

Certaines filles ont encore ce type de saignement entre les menstrues, qu’on appelle “tache”. Dans la plupart des cas, cette occurrence n’est le signe d’aucune maladie, mais elle se produit couramment chez une femme qui utilise une méthode de contraception avec des progestatifs, comme le dispositif intra-utérin de lévonorgestrel, la médroxiprogestérone injectable trimestrielle, l’implant contraceptif sous-cutané ou la pilule progestative seule (désogestrel). À moins que la femme soit enceinte ou ménopausée, ce type de saignement ne devrait pas être très préoccupant. Mais en cas de doute, une évaluation médicale est recommandée pour obtenir des éclaircissements et des conseils.

4 causes possibles de menstruations brunes

Des principales situations peuvent provoquer des flux sanguins périodiques bruns.

1. Variation normale des flux sanguins périodiques

Un saignement menstruel foncé (semblable au “marc de café”), est caractéristique du début et de la fin des menstrues, et est donc normal : le sang ayant mis plus de temps à être expulsé de l’utérus, il subit des modifications chimiques qui entraînent ce changement de couleur.

2. Utilisation des contraceptifs

Certaines filles peuvent présenter un type de saignement brun entre les menstruations, appelé “spotting” ou taches. Dans la plupart des cas, cela se produit chez une femme qui utilisent une méthode de contraception avec des progestatifs, comme le dispositif intra-utérin de lévonorgestrel, la médroxiprogestérone injectable trimestrielle, l’implant contraceptif sous-cutané ou la pilule progestative seule (désogestrel). Il est intéressant de s’assurer qu’il n’y a pas de grossesse. Parce que, dans ce cas, la menstruation brune peut faire face à plusieurs situations, y compris une certaine gravité, comme l’avortement et la grossesse tubaire.

3. Blessures au col de l’utérus

Il vaut la peine d’enquêter si ce n’est pas le cas. Les lésions du col de l’utérus peuvent être diagnostiquées par un examen spéculaire lors de la consultation gynécologique, complété par une cytologie oncotique (préventive, frottis) et dans certains cas par une colposcopie (examen du col de l’utérus à la loupe après application d’acide acétique) avec ou sans biopsie (prélèvement d’un fragment de la région à examiner au microscope).

4. Problème d’endomètre

À la post-ménopause, c’est-à-dire après un an sans menstruation et sans utilisation d’hormones, les flux sanguins bruns peuvent représenter un certain problème dans l’endomètre (couche interne de l’utérus). Des tests sont à faire pour obtenir des informations sur l’épaisseur de l’endomètre et d’autres causes de saignement à cet âge (polypes ou atrophie de l’endomètre, par exemple). Un autre examen qui peut clarifier ces cas est l’hystéroscopie (visualisation de l’intérieur de l’utérus avec une microcaméra).

Des règles brunes peuvent-elles être un signe de grossesse ?

Oui, surtout chez les femmes qui n’utilisent pas de méthode contraceptive ou qui l’utilisent incorrectement / éventuellement. Donc, si c’est votre cas, n’excluez pas la possibilité d’une grossesse. Mais il est inutile de désespérer et/ou de sauter aux conclusions. Enquêter. Le diagnostic est établi par le test urinaire de l’hCG ou, plus précisément, par le bêta-hCG dans le sang.

Si elle se produit fréquemment, la femme doit-elle subir un examen ?

Il est recommandé d’effectuer la consultation gynécologique annuelle pour clarification, “sauf dans les cas indiqués ou si la femme ne se sent pas à l’aise avec le symptôme. Si ce schéma menstruel est compatible avec l’utilisation d’un médicament ou d’une méthode contraceptive, la femme doit décider avec son médecin de maintenir ou non l’utilisation.

Vous le savez maintenant : les règles brunes ne sont pas toujours une source d’inquiétude. Elle ne peut représenter qu’un changement normal de vos menstrues. Dans certains cas, elle peut être liée à un problème de santé et même à une grossesse. Mais il est inutile de désespérer et/ou de sauter aux conclusions. L’idéal est, en cas de doute, de consulter votre gynécologue qui, s’il le juge nécessaire, examinera le cas, évaluera les autres symptômes possibles (s’il y en a) et/ou demandera des tests. En outre, quels que soient les symptômes, la consultation annuelle de routine avec le gynécologue est essentielle et permettra de prévenir tout type de problème et/ou de préoccupations sanitaires inutiles.