Les solutions modernes adoptées par les femmes pendant la période menstruelle sont nombreuses. Tampons et coupes ont permis de se libérer les contraintes de la serviette hygiénique. Mais les conséquences ont été désastreuses : on rapporte plus de 10 cas par an de chocs toxiques pouvant, dans les cas les plus graves, conduite vers un décès. Dans cet article, nous vous présentons la culotte menstruelle : une option confortable, efficiente et sans danger.

Qu’est-ce que le choc toxique ?

Avant de nous pencher sur la culotte des règles, nous allons, dans un premier temps, vous expliquer le syndrome du choc toxique : un problème désormais très appréhendé. Apparu depuis la fin des années 70, il consiste en une anomalie infectieuse qui se caractérise par des symptômes à ne pas prendre à la légère. Chute de tension, vomissements, diarrhées, montée de fièvre, l’organisme subit des bouleversements provoqués par la sécrétion d’une entérotoxine par une bactérie spécifique. Le système immunitaire s’en trouve profondément bouleversé et diminué. Dès les années 80, les produits toxiques présents dans les tampons deviennent des perturbateurs endocriniens entrainant une stagnation du flux naturel à l’intérieur du vagin. Les substances chimiques favorisent le développement de bactéries qui finissent par s’introduire dans le sang et par toucher l’ensemble de l’organisme. Si certaines femmes sont naturellement porteuses d’une bactérie inoffensive appelée « staphylocoque doré », au contact des tampons et des coupes menstruelles, celle-ci se transforme en éléments dangereux pour les organes.

Une solution écologique et économique

Le principe-même des tampons explique pourquoi le flux menstruel se transforme en un incubateur parfait pour les staphylocoques, surtout lorsque cet élément reste longtemps à l’intérieur du vagin. Voilà pourquoi la durée commandée pour une coupe ou un tampon est de 4 heures maximum. La culotte menstruelle apparait alors comme une alternative sans danger puisque le flux est évacué vers l’extérieur : de quoi maintenir l’équilibre de la flore vaginale ! Il s’agit d’un sous-vêtement absorbant avec un durée d’usage de 12 heures qui vous permet de vous adonner à vos activités quotidienne l’esprit tranquille puisqu’il n’y a aucun risque de tâches. Pas de sensation d’humidité, vous pouvez porter cette culotte même lorsque le flux est intense pendant les premiers jours des règles. Sachez que ces culottes sont lavables en machine à 30°C et qu’elles restent utilisables pendant un nombre infini d’années. Par ailleurs, il est vrai que le prix d’achat est relativement cher comparé aux autres solutions, mais vous avez là une option écologique qui vous permet, sur le long terme, de faire des économies considérables.

Les critères pratiques de sélection

Devant le succès grandissant de ces culottes, plusieurs marques ont rejoint ce marché fleurissant. Il faut donc s’informer sur la qualité avant de choisir une enseigne plutôt qu’une autre. Voici les critères à considérer pour trouver le modèle qui convient à vos besoins. Tout d’abord, nous vous conseillons de privilégier les marques made in France pour avoir la garantie que les matières utilisées sont efficaces tout en respectant les normes sanitaires. De cette manière, vous allez également encourager la production locale. Les modèles labellisés bio sont nettement plus sécurisés que les autres. Vous pouvez les reconnaître grâce à la mention « OekoTex 100 » ou « GOTS » qui garantit l’absence de substances nocives pour la santé et pour l’environnement tout autant. Les tissus de fabrication sont en provenance de plantes soumises aux conditions d’une agriculture éco-responsable, ce qui explique l’absence de démangeaisons au contact de l’appareil génital. De plus, vous devez choisir le modèle de culotte en tenant compte de l’intensité du flux : léger/moyen/abondant, sans oublier le niveau d’activité comme le sport par exemple.

les critères esthétiques

Que vous soyez au début de votre cycle menstruel, au milieu ou à la fin, vous pouvez porter une culotte classique, un tanga, un string ou un shorty. Tous ces modèles sont capables d’absorber le flux des menstruations tout comme la muqueuse abondante. En ce qui concerne les couleurs, vous avez le choix entre le blanc, le noir et des culottes chaires prisées pour leur caractère invisible. Pour plus de discrétion, nous vous recommandons les modèles sans couture qui passent inaperçus même sous un bas serré. Côté matière, les marques offrent des variantes simples et d’autres avec dentelles pour que cette période du mois ne vous oblige pas à renoncer à votre féminité. N’hésitez pas à consulter les avis présents sur Internet pour distinguer les bonnes marques de celles qui le sont moins. Rendez-vous également sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages dédiées aux sujets féminins.