Si vous ne tolérez pas le gluten, sachez qu’on peut certainement bien vivre sans ce gluten. En plus, pour ce choix de vie, il n’est pas obligatoire de renoncer au bon goût ou avoir à recourir à des crackers qui goûtent le carton ou à des produits de boulangerie excessivement transformés et altérés. En effet, sur les nombreuses alternatives nutritives sans gluten autour de vous, il y a de quoi en faire un menu nutritionnel et succulent, comme les grains et féculents. Selon nos goûts, nos modes de vie et nos préférences, voici quelques pistes pour trouver de quoi substituer les aliments à base de blé. 

1) Quinoa :

C’est une graine, membre de la famille des graminées et donc même pas un blé à tous les effets, cependant elle est commercialisée comme une céréale pour son goût et ses propriétés culinaires. Il est maintenant très populaire dans toutes sortes de combinaisons : dans les salades, les barres protéinées, les crackers, et même les crackers enrobés de chocolat. Personnellement, c’est mieux de préparer une bonne tasse de quinoa assaisonnée de légumes cuits à la vapeur ou assaisonnée d’une sauce crémeuse aux herbes et aux noix. L’un des plus grands avantages du quinoa, surtout pour les personnes suivant un régime végétarien végétalien, est qu’il contient les neuf acides aminés essentiels, ce qui en fait un aliment protéique complet.

2) Mile :

Le frère du quinoa est une autre grande source de protéines, il est également vendu sous forme de farine utilisée principalement pour faire du pain indien comme ilRoti. Comme toutes les farines sans gluten, elle peut être difficile à pétrir, mais une petite astuce consiste à ajouter de la gomme de guar, une cuillère à café suffit généralement pour rendre la pâte plus molle. Le millet a une saveur neutre, il est donc parfait en entrée, le millet au pesto de légumes ou les boulettes de millet et de courgettes sont excellentes, ou comme alternative au petit-déjeuner habituel mélangé à du lait de noisette, de la cardamome, du sirop d’agave et des fraises ou des baies fraîches.

3) Amarante :

Est une très petite graine, similaire au millet et au quinoa, également source de protéines végétales et d’un acide aminé essentiel particulier, la lysine, dont il a été démontré, étude disponible qu’il aide à réduire le cholestérol. Il est utilisé pour faire des soupes, des ragoûts et du porridge. Les graines sont très fines et ont tendance à devenir très crémeuses, ce qui en fait un ingrédient idéal pour la préparation d’excellents puddings. La farine d’amarante est également excellente pour faire des crêpes et du pain mélangé à d’autres farines.

4) Le sarrasin :

Excellent allié du système cardiovasculaire et source de magnésium est utilisé pour préparer des tagliatelles, mais surtout dans la région de Bretagne en France comme base pour des crêpes à la fois sucrées et salées et comme un excellent cracker pour accompagner une salade ou devenir la base d’un dessert à base de fruits. Malgré son nom, le sarrasin n’est pas apparenté au blé et ne contient pas de gluten.

5) Graines de Chia :

Il s’agit de graines dérivées de la sauge hispanique originaire du Mexique et d’Amérique du Sud, maintenant également en vente en Italie. Considéré par les nutritionnistes comme un super aliment pour sa haute teneur en Oméga-3, protéines, fibres alimentaires, antioxydants, de plus, de nombreux bénéfices ont été trouvés chez les patients diabétiques pour la capacité à ralentir le processus de transformation des glucides en sucres. Les graines peuvent être consommées crues ajoutées aux salades, mais la consommation optimale est donnée par un trempage préalable, au moins 10 à 12 heures, car les graines libèrent une substance gélatineuse riche en tous les ingrédients actifs. Cette même gélatine les rend excellents pour être transformée en un délicieux pudding par simple ajout d’un lait végétal de votre choix, d’un extrait de vanille, de cacao, de sirop d’érable ou de stévia. Vous pouvez également utiliser la farine pour faire du pain et des crackers.

6) Farine de teff :

Originaire d’Éthiopie, difficile à trouver dans les magasins pour l’instant, elle ne peut être achetée qu’en ligne, elle est utilisée pour préparer le pain éthiopien typique appelé Injera au goût de noisette caractéristique, légèrement amer et pour les crêpes.

7) Farine de riz :

Originaire de Corée, elle est maintenant utilisée dans presque tous les produits de boulangerie et de confiserie, y compris par la grande distribution. En raison de sa consistance souvent caoutchouteuse, il est recommandé de la mélanger à d’autres farines pour rendre vos préparations plus faciles à travailler et malléables. En Corée, il constitue la base d’un plat très populaire appelé Dduk, une sorte de gâteau de riz, sucré avec des raisins secs ou des haricots rouges, se prête à être une manière intéressante et différente de préparer un dessert à base de riz.

8) Farine de maïs :

Egalement connue sous le nom de masa harina, originaire du Mexique est différente à la fois de l’amidon de maïs ou fécule de maïs et de ce qui est vendu comme polenta. Un ingrédient fondamental de Sope est un plat masi mexicain traditionnel servi avec diverses garnitures. Cette farine convient également pour préparer d’excellents petits pains et des variantes de tacos et de burritos.

9) Nouilles ou nouilles de courgettes :

Aussi simple, que d’éplucher une pomme de terre, procurez-vous une mandoline ou un trancheur en spirale pour faire de longs spaghettis fins à assaisonner de sauce tomate fraîche ou de pesto aux noix, particulièrement recommandé en été un plat frais et instantané.

10) Focaccia de laitue :

Utilisez des feuilles de romanelle ou de laitue suffisamment grandes pour contenir des garnitures de toutes sortes, comme une sorte de tacos ou de tortilla. Vous pouvez aussi essayer de blanchir de grandes feuilles de chou ou d’algues Nori et y rouler tous vos légumes préférés, un peu de crème d’avocat, des graines de sésame et des germes. Un tout végétal, maintenant que tous ou presque tous ces aliments sont disponibles dans toutes les épiceries, pourquoi ne pas essayer certaines de ces alternatives au blé ?