Le vagin est un organe fascinant. Il possède des propriétés qui ne sont présentes sur aucune autre partie du corps. Non seulement le vagin est très élastique, comme peut le démontrer un accouchement, mais il est également muni d’un système de nettoyage naturel. Lorsqu’une femme fait sa toilette intime, elle n’a pas besoin d’utiliser du savon ou tout autre produit agressif. Les muqueuses vaginales produisent un liquide qui élimine les mauvaises bactéries et les mauvaises odeurs. Cependant, le vagin produit de moins en moins de fluide avec l’âge, et c’est alors que les problèmes peuvent faire leur apparition. La sécheresse vaginale est un mal qui touche de nombreuses femmes en ce moment. Le traitement au laser est généralement prescrit pour remédier à ce problème, mais de nombreux patients ont en encore peur. Le laser vaginal ne comporte pourtant aucun risque, et au contraire, ne semble présenter que des avantages.

Le laser vaginal : qu’est-ce que c’est ?

Le laser vaginal est un appareil principalement utilisé lors du traitement de la sécheresse vaginal. Il s’agit d’un équipement médical qui ne se retrouve que dans les grands services gynécologiques.

Le dispositif est introduit tout au fond du vagin, de manière à ce que toute la surface interne soit scannée par le laser. L’appareil est retiré très progressivement, à raison de quelques millimètres par retrait, pour qu’aucune partie de la muqueuse ne soit oubliée. Chaque coup de laser délivre des petits impacts qui vont stimuler et régénérer les cellules concernées.

Contrairement à ce que de nombreuses personnes pourraient penser, le laser vaginal est indolore. Tout au plus, la patiente ressentira de légers picotements. Si la sensation de gêne persiste, l’opérateur pourra toujours réduire la puissance du laser.

Le traitement comprend généralement trois séances précédées d’une première consultation. Ce premier examen va permettre de déterminer si le problème requiert l’utilisation du laser vaginal. Si le médecin valide le traitement, la patiente pourra alors faire les trois séances. Chaque application ne dure pas plus de dix minutes, et elles sont espacées de un mois. À la fin du traitement, la patiente ne devrait ressentir aucun effet secondaire, et pourra reprendre rapidement un train de vie normale.

À quel moment opter pour un traitement au laser ?

Le traitement au laser est surtout indiqué pour la sécheresse vaginale. Il s’agit d’un mal qui survient avec l’âge, surtout à l’approche de la ménopause. La grande majorité des victimes sont les femmes d’âge avancé, mais même les plus jeunes ne sont pas épargnées. Le fait de porter des dessous trop serrés ou de mauvaise qualité, une faible hygiène intime ou une infection génitale sont autant de facteurs qui peuvent favoriser l’apparition d’une sécheresse vaginale.

Seul un gynécologue peut prescrire un laser vaginal. Il demandera un suivi rigoureux de chaque séance pour s’assurer que le traitement fonctionne et que la patiente réagit bien. Étant donné le caractère très invasif de la procédure, le laser vaginal est réservé aux femmes sexuellement actives. Le principal objectif du traitement est de permettre à la patiente de retrouver son confort de vie. En effet, la sècheresse vaginale peut occasionner de nombreuses gênes (brûlures, démangeaisons, dyspareunie, …) et engendrer de nombreuses restrictions sur le plan sexuel. La majorité des femmes qui ont pu bénéficier d’un traitement au laser ne présentaient plus de symptômes dès les premières séances. L’avantage avec le laser, c’est que la reprise des relations sexuelles est possible après seulement quelques jours.

Dans certains cas, le traitement au laser peut être indiqué pour l’incontinence urinaire modérée. D’après de nombreux témoignages, cette méthode s’avère très efficace. Les symptômes d’incontinence d’effort et d’incontinence par impériosités disparaissent au bout des premières séances. Le laser peut également être utilisé pour les brûlures vulvaires et le relâchement vaginal.

Quels sont les inconvénients du laser vaginal ?

Malgré son caractère invasif, le laser vaginal ne présente quasiment aucun risque. Les muqueuses réagissent principalement aux impacts produits par le laser, mais pas directement à son rayonnement. Les désagréments ressentis par la patiente sont principalement dus fait d’introduire un corps étranger dans son vagin, mais la procédure est entièrement indolore.

Le seul inconvénient du laser vaginal, c’est sans doute son coût un peu élevé. Une seule séance peut revenir assez chère, mais l’ensemble du traitement l’est encore plus. En effet, vous devrez compter trois séances avant d’achever la procédure. De plus, ce genre de soin n’est pas couvert par l’assurance-maladie. Si vous souhaitez bénéficier d’un traitement au laser, vous devrez vous acquitter des frais par vos propres moyens.

Où trouver un centre qui propose un traitement au laser ?

Le laser vaginal est généralement disponible auprès des grands services gynécologiques. En France, les centres qui proposent ce genre de soin sont de plus en plus nombreux. En faisant quelques recherches en ligne, vous devriez facilement trouver. Si vous vivez à Toulouse par exemple, vous devrez introduite le nom de cette région dans votre requête pour obtenir la liste des grands centres gynécologiques à proximité. Ainsi, le moteur de recherche n’affichera que les endroits qui se trouvent dans votre région.