La chromothérapie est une pratique qui consiste à utiliser des couleurs à des fins thérapeutiques, pour le maintien du bien-être psychophysique et le traitement de maladies et d’affections ; elle fait partie de la médecine dite “alternative”, au même titre que la phytothérapie, la cristal thérapie et l’homéopathie. Un nouveau traitement est en train d’apparaître dans les centres de bien-être, les spas et les hôtels de luxe partout dans le monde. Il s’agit de la chromothérapie, une nouvelle tendance qui prend rapidement de l’ampleur.

Lumière et couleurs

Les différentes longueurs d’onde sont interprétées par notre cerveau comme des couleurs, allant du rouge (longueurs d’onde plus larges et de plus basse fréquence) au violet (longueurs d’onde plus courtes et de plus haute fréquence). Le spectre visible comprend toutes les couleurs que l’œil humain est capable de percevoir, c’est-à-dire le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, le violet et leurs nuances. Un phénomène météorologique familier qui nous permet de voir toutes les couleurs produites par un rayon de lumière visible d’une longueur d’onde précise est l’arc-en-ciel, auquel on ajoute l’indigo, qui n’est rien d’autre qu’une nuance entre le bleu et le violet.

Selon le principe de la chromathérapie, les couleurs pourraient nous apporter des stimuli exceptionnels, comme par exemple la modification de certaines humeurs qui affectent l’équilibre global de la personne. Selon les adeptes de la chromothérapie, les couleurs pourraient calmer ou même augmenter l’énergie vitale, ou encore corriger certains troubles.

Chaque méthode comme l’esprit, les pouvoir ou le massage ont des bienfaits qui permettent de venir à bout de nombreuses affections selon l’état du patient. Citons entre autres : l’anxiété, l’insomnie, le surmenage, les rhumatismes, inflammations articulaires, sciatique, tendinite, troubles digestifs, otites, abcès dentaires, acnée… Dans le cas d’une dépression par exemple, considérée comme une pathologie froide ou bleue, on utilisera des couleurs chaudes et stimulantes comme le orange.

Les bienfaits de chromothérapie moderne

L’utilisation thérapeutique des couleurs en chromothérapie est développée à travers différentes méthodes d’application, pour permettre à l’organisme de les absorber : par l’irradiation lumineuse, où la couleur est transmise au corps par voie épidermique, par la lumière de lampes colorées ; par la pensée, en évoquant mentalement la couleur pendant les exercices de relaxation et de respiration ; par les vêtements, en portant un vêtement d’une couleur particulière ; par les massages effectués avec des huiles et des pigments colorés ; par des bains dans de l’eau colorée avec des essences spéciales ; par la chromopuncture, basée sur la connaissance de l’acupuncture chinoise, dans laquelle la couleur est irradiée par la lumière colorée d’un instrument sur des points d’énergie appelés chakras ; par la chromodieta, en supposant des aliments de certaines couleurs, liées à la saisonnalité.

Même si certaines couleurs nous “agressent” plus que d’autres, nous sommes constamment entourés de couleurs, sans lesquelles nous pourrions difficilement imaginer la vie telle que nous la connaissons. Depuis la nuit des temps, l’on associe certaines couleurs à certaines situations ou sentiments qui se confirment tout au long de notre vie, de façon tout à fait inconsciente, même si certaines caractéristiques universelles se distinguent.

Les médecines naturelles ne sont tout le temps validées pas les médecines conventionnelles.

Dans la médecine conventionnelle, on n’utilise pas la chromathérapie, à cause du manque de données scientifiques sérieuses et validées.

Signification des couleurs en chromothérapie

Chaque couleur est associée à des propriétés spécifiques qui peuvent influencer positivement notre esprit, même avec la seule pensée, c’est-à-dire en évoquant mentalement une couleur spécifique. Les propriétés des principales couleurs sont énumérées ci-dessous :

Le rouge augmente le courage, la force, la vitalité et la passion ; il donne de l’énergie à l’action. Il transmet énergie et initiative, donne envie. Il est conseillé en cas d’apathie physique, d’atonies, de rhume causé par le froid, d’hypotension. C’est le signe d’extraversion. À l’excès, il peut provoquer irritabilité, agressivité et fatigue. 

L’orange induit l’enthousiasme, la joie, l’optimisme et la positivité ; il développe la sagesse. Mélange du rouge et du jaune, il fait intervenir les bienfaits de ces deux couleurs, soit l’activité physique provoquée par le premier et la lucidité du deuxième. Le orange offre santé émotionnelle, communication et créativité, il est encourageant et combat les inhibitions. Il régule également l’hyperthyroïdie et répare la majorité des tissus. À l’excès : il provoque nervosité et agitation. 

Le jaune intensifie la joie et l’estime ; il favorise la concentration, le dialogue, l’imagination ; il stimule l’activité cérébrale, favorisant l’apprentissage. Clarté et joie, revitalisant et stimulateur du cerveau et enthousiasme. Le jaune est assimilé à la lumière du soleil. C’est un antidépresseur efficace. Il est aussi conseillé en cas de effets digestifs. À l’excès : irritabilité et préjugés. 

Le vert inculque l’harmonie, l’équilibre et l’espoir ; il renforce l’attention, la vigilance et la confiance en soi. Savant mélange du jaune lucide et du bleu apaisant, le vert apporte une ambiance calme, il est reconstituant, doux et frais, idéal pour récupérer d’une fatigue physique ou mentale. Il stimule la croissance et la régénération des cellules. Le vert est tonique et rééquilibre les systèmes nerveux et circulatoires. À l’excès, il peut affaiblir ou faire déprimer. 

Le bleu transmet le calme et la tranquillité ; il favorise l’endormissement ; il représente la tendresse et l’affection. Rafraîchissant, relaxant, il est indiqué pour l’insomnie, la fatigue psychique et le stress, les palpitations, l’hypertension, les douleurs aiguës, la fièvre, l’élimination des résidus cellulaires, il est aussi antiseptique. Le bleu réveille l’intuition et le talent, lorsqu’il est conjugué au vert. À l’excès : mélancolie et méditation. 

Le violet facilite la méditation, prédispose à la spiritualité et stimule l’inspiration artistique. Il calme et renforce le système nerveux, en augmentant le rendement de l’activité mentale. Il est conseillé pour certains effets psychiques, les angoisses et peurs en général et la perte de mémoire. Il aide à la désintoxication du sang et dans les problèmes de rhumatismes liés à l’humidité. À l’excès, il peut déclencher la peine ou une colère dissimulée.

Le turquoise calme et diminue les inflammations et les infections, en aidant le système immunitaire. Composé de jaune, il stimule également le discernement et le désir de le faire partager aux autres, et enfin il facilite la concentration.

La chromothérapie au service des chakras

Il existe une méthode de transfert d’énergie qui aide à rééquilibrer les chakras et qui fonctionne à l’aide de cristaux lumineux.

Le mot “chakra” provient du sanskrit, une langue indo-européenne, et signifie “roue”. Ça représente les points d’énergies dans le corps. Il existe dans notre corps des circuits énergétiques qui sont trop subtils pour être détectés par des machines, c’est donc pourquoi il faut se poser afin de les ressentir. Le corps en possède sept :

Le chakra situé à la base du coccyx: c’est le chakra racine. De couleur rouge, il inspire la confiance.

La formation située au niveau du sacrum: on le considère comme le chakra sacré. De couleur orange, il représente la créativité et la sexualité.

La formation située dans la région de l’abdomen: le troisième chakra, nommé le plexus solaire, est de couleur jaune. Il représente la force et la sagesse.

La formation situé au milieu de la poitrine: le chakra du coeur est de couleur verte. Il représente l’amour et la guérison.

La formation située au creux de la gorge: de couleur bleu pâle, il illustre la communication.

La formation située sur le front: Le sixième chakra, le troisième œil, est relié à l’intuition.

La formation située au sommet de la tête: le septième chakra, la couronne, est de couleur blanche ou violette et il représente la spiritualité et l’éveil.

Chaque point énergétique possède des fonctions qui jouent un rôle sur les plans physique ou psychologique. C’est pourquoi il faut être attentif aux différents signes pour observer s’ils sont bien alignés et en équilibre.

Leur déséquilibre peut se traduire par des ralentissements dans la fonction des organes provoquant des troubles, soit physiques (maladies, douleurs, tensions) ou psychologiques (stress, anxiété, dépression, etc). C’est pourquoi il faut prendre soin de ces circuits afin de se sentir en équilibre. Voilà qu’entre en jeu la chromathérapie! L’expérience du lit de cristal consiste à s’allonger sur le dos sur un lit ou une table de massage. Les techniques pratiquées dans un spa sont mieux pour la santé.

La chromathérapie, faisant partie des médecines naturels, peut être combinée avec la médecine conventionnelle, mais il est bon de toujours suivre les conseils de votre médecin.

Christian Agrapart, docteur en médecine et neuropsychiatre est le fondateur de la Chromatothérapie, une méthode liée à la thérapie de la couleur. Chaque couleur (longueur d’onde), provoque de façon constante sur un organisme vivant (homme, animal, ou plante) un effet biologique et psychique. L’utilisation de la chromatothérapie par des médecins et des thérapeutes confirme chaque jour davantage la valeur des découvertes de cette méthode. Les conséquences thérapeutiques sont considérables.

La chromatothérapie est l’utilisation de rayonnements colorés à des fins thérapeutiques, selon un protocole très strict, qui s’appuie sur un diagnostic à la fois médical et énergétique. Les bases de cette thérapie sont scientifiques et mathématiques, (une couleur est avant tout une longueur d’onde, qui se trouve dans le spectre de la lumière visible, situé 400 et 800 manomètres de longueur d’ondes. La chromatothérapie est donc avant tout un traitement électromagnétique). La projection des rayonnements colorés peut se faire à trois niveaux:
Au niveau oculaire quand la pathologie est globale (température, coup de chaleur, énervement, agressivité, angoisse, anxiété, dépression, troubles du sommeil).
Au niveau d’une zone malade (traumatisme, brûlure, rhumatisme d’une articulation…).
Au niveau d’un point d’acuponcture. Il s’agit là d’une médecine très élaborée, pratiquée par des thérapeutes formés en médecine traditionnelle chinoise, ayant suivi les cours de chromatothérapie.