La cannelle est une épice excellente pour la santé et possède des bienfaits sur la santé exceptionnels. Elle est bien plus qu’une épice et très appréciée pour ses nombreuses propriétés curatives. Elle peut être nocive pour la santé mais elle est avant tout considérée comme saine. Vous trouverez ici ce que contient l’épice et l’effet du cannelier sur le corps.

Cannelle : un usage polyvalent

L’écorce de cannelle est principalement utilisée comme épice, mais aussi comme agent aromatisant et cicatrisant. Ainsi, il est vendu sous forme de rouleaux (bâtons de cannelle), de caillé ou de poudre, d’huile essentielle, de capsules ou sous forme d’autres extraits (“oléorésine”). Le cannelier n’est pas seulement ajoutée aux noix de piment, mais aussi à la liqueur et aux amers, au dentifrice, au chewing-gum, aux cosmétiques et aux parfums. Mais la cannelle est aussi de plus en plus populaire dans le thé ou la glace et en cuisine.

En outre, elle est également un remède domestique bien connu qui peut être bénéfique pour la santé de diverses manières. Les propriétés antibactériennes de la cannelle en font un excellent remède contre le mal de gorge. Elle peut avoir une action sur la digestion, une action sur le système immunitaire, une action contre le diabète et le cholestérol, une action antistress, une action sur le poids et les maladies dégénératives et le cerveau, etc.

Elle est aussi employée en cosmétique, notamment pour lutter contre la lutte des cheveux en renforçant l’écaille des cheveux, réduisant ainsi leur fragilité et donc leur chute. Elle stimule aussi la repousse des cheveux. Il existe plusieurs recettes.

Elle a une place de choix dans la médecine populaire. On dit qu’elle a divers effets sur la santé. Le cannelier de Ceylan est originaire comme son nom spécifique l’indique du Sri Lanka et du sud de l’Inde mais on le cultive dans de nombreuses régions. 

Traditionnellement, elle a été utilisée pour la perte d’appétit et les troubles gastro-intestinaux tels que les ballonnements, les brûlures d’estomac, les flatulences et la diarrhée. Mais elle est également utilisée pour les inflammations, les rhumatismes et les maux de dos, les rhumes, les enrouements et les douleurs. Les Grecs et les Romains utilisaient intensivement la cannelle pour stimuler l’appétit et améliorer la digestion. 

Ces antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres, et permettent de prévenir les maladies liées au vieillissement. Vendue en bâton ou en poudre, possède de nombreuses vertus. Stimulante et antiseptique, c’est une épice qui s’avère être une alliée précieuse contre les petits maux du quotidien comme les infections. Elle diminue le taux de sucre dans le sang et taux de mauvais cholestérol dans le corps.

La cannelle peut-elle protéger le cœur ?

En outre, des études suggèrent d’autres bienfaits sur la santé. Par exemple, la cannelle pourrait contribuer à protéger le cœur en abaissant les triglycérides (un certain type de graisse dans notre sang) et le taux de cholestérol. De plus, l’épice serait capable de faire baisser la pression artérielle, ce qui est également bénéfique pour la santé cardiaque. Dans ce contexte, des études examinent également si elle pourrait vous aider à perdre du poids. En raison de sa teneur en antioxydants, elle pourrait également aider à protéger l’organisme contre les dommages causés aux cellules par les radicaux libres.

Une certaine excitation a été provoquée par des études qui ont montré qu’elle a un effet semblable à celui de l’insuline grâce à son ingrédient MHCP et peut donc faire baisser le taux de sucre dans le sang. En outre, des effets positifs sur les valeurs des lipides sanguins ont été démontrés. Toutefois, cet effet n’est pas suffisant pour l’utiliser à des fins thérapeutiques dans le cadre du diabète.

Cependant, elle pourrait aider à rétablir le cycle naturel de régulation chez les femmes. Dans une étude portant sur des femmes souffrant du syndrome PCO, un déséquilibre hormonal, l’extrait de cannelle a contribué à améliorer le taux de progestérone.

Autres effets sur la santé

Avec son parfum envoûtant, c’est sûrement une des épices les plus connues au monde, que ce soit en cuisine ou en médecine traditionnelle, notamment ayurvédique : la cannelle. Elle est connue depuis l’Antiquité pour ses effets bénéfiques sur l’organisme, principalement l’effet de son écorce. Son utilisation comme remède a une longue tradition, comme plantes médicinales, et peut être trouvée dans différentes cultures.

Depuis l’Antiquité, on dit que la cannelle a des propriétés bénéfiques pour l’amour. Salomon a saupoudré son magasin de myrrhe, d’aloès et de cannelle pour pimenter la nuit d’amour. Dans la région de Perse, les pommades à la cannelle et au miel étaient utilisées comme aphrodisiaques pour renforcer la luxure et la virilité.

Dans l’Ayurveda, elle est très importante. Elle est recommandée à la fois dans l’alimentation et pour certains troubles (par exemple, les plaintes de la ménopause).

Dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC), elle est également utilisée comme remède, par exemple pour le froid interne, la tension et la faiblesse circulatoire.

En outre, elle est également utilisée en aromathérapie, notamment en raison de ses effets fortifiants, réchauffants, inspirants et créatifs.

Elle a des propriétés désinfectantes. En raison de ses propriétés désinfectantes, elle est recommandée comme additif à l’eau de lavage et aux semelles intérieures. Son effet antibactérien est également utilisé pour nettoyer les blessures et conserver les aliments.

L’eugénol, dont la concentration est plus élevée dans les feuilles de cannelle (et qui sent le clou de girofle), est utilisé en dentisterie comme analgésique et antibactérien. Par exemple, l’huile de cannelle est également présente dans de nombreux bains de bouche. L’eugénol, comme le cinnamaldéhyde, aurait également la capacité de contrôler les insectes.

Les inconvénients de la cannelle

Malgré les vertus de cette épice, comme toutes les plantes de phytothérapie, elle peut occasionner certains effets nocifs indésirables, c’est pour cela qu’il convient de connaître quels sont ces effets néfastes et quand peuvent-ils survenir avant d’en consommer.

Il existe deux types qui proviennent de l’écorce de deux espèces d’arbres très proches, mais différentes : la Cinnamomum verum, dit cannelle de Ceylan, aussi dit vraie cannelle et la Cinnamomum aromaticum ou Cinnamomum cassia, dit cannelle d’Indonésie ou de Chine, aussi dit fausse cannelle. Pour profiter de ses vertus, la variété importe peu, elles ont quasiment le même effet. Cela dit, pour une utilisation à haute dose ou à long terme, la cannelle cassia sera plus néfaste pour la santé.

La cannelle de Chine ou cassia, est riche en coumarine, un composé potentiellement toxique. En effet, cette substance naturelle, à concentration élevée, entraîne des dommages au foie et aux reins.

On estime que la quantité maximale journalière de coumarine dans l’alimentation est de 0,1 mg de coumarine par kilo de poids corporel. Par exemple, pour une personne de 60 kg, il ne doit pas dépasser 6 mg de coumarine par jour, ce qui correspond à environ 4 ou 5 g de cannelle de Chine par jour. Donc, mon conseil est, si vous avez des problèmes de foie, pas de doute, il faut prendre la cannelle de Ceylan (Cinnamomum Verum). Si vous la consommer en grande quantité, c’est-à-dire une consommation quotidienne et dans des dosages conséquents (disons 5 g par jour), alors il faut aussi prendre la cannelle de Ceylan. Si vous n’avez ni problèmes de foie, ni une grosse consommation de cannelle, c’est comme vous voulez, mais la cannelle d’Indonésie (Cinnamomum Cassia) est moins chère, donc… Pour le reste de l’article, nous traiterons des éventuels dangers de la cannelle de Ceylan.

Elle est contre-indiquée chez les personnes atteintes d’une maladie cardiaque, les personnes souffrant d’ulcère à l’estomac, les personnes allergiques à cette plante, les femmes enceintes et les bébés (avant 6 mois).

Elle est contre-indiquée chez les bébés de moins de 6 mois. À noter que sous forme d’huile essentielle, elle est dermocaustique, c’est-à-dire qu’elle peut entrainer des irritations, voire des brûlures de la peau et des muqueuses comme la bouche, les yeux, l’œsophage, etc. Il ne faut donc surtout pas l’employer pure sur la peau, mais bien la diluer à au moins 3 %, et vraiment éviter de la prendre par voie orale, même diluée.

Les effets secondaires de ces plantes médicinales pour le corps sont les nausées, maux de tête, palpitations cardiaques, effet hypertensif ponctuel. Elle possède des vertus anticoagulantes, donc sa consommation, alimentaire et thérapeutique, associée à un traitement anticoagulant ou antiplaquettaire, doit se faire obligatoirement avec l’avis éclairé d’un médecin. En effet, ses effets anticoagulants vont augmenter les effets fluidifiants des médicaments, ce qui peut avoir des conséquences graves. Attention, il n’y a pas que les médicaments qui peuvent être anticoagulants, certaines plantes ou épices peuvent aussi présenter les mêmes propriétés, parmi les plus courantes : ail, gingembre, ginkgo, ginseng, fèves tonka, etc.

Recettes à la cannelle

Il existes de nombreuses recettes à base de cannelle dont les bienfaits sont prouvés. Pour combattre le rhume et la grippe, faites chauffer une cuillère à café d’écorce de cannelle dans un bol d’eau avec 2 clous de girofle. Une fois bien mélangé, retirer du feu et laisser infuser pendant 15 minutes en rajoutant un peu de citron et de miel.

Pour lutter contre les douleurs menstruelles, il vous suffit juste de verser quelques goûtes d’huile essentielle de cannelle dans une compresse tiède et de l’appliquer sur votre ventre.

Pour la gastro-entérite ou infection respiratoire, vous pouvez juste l’utiliser dans une tisane. Il faut alors mélanger la poudre qui a tendance à faire un dépôt, avec du miel, par exemple en huile essentielle, plus fortement dosée. Elle peut être utilisée dans les plats sucrés et salés, une cuillère à café suffit.

Pour un dessert exceptionnel, mélangez deux cuillères à soupe de miel, une cuillère à soupe de cannelle et deux cuillères à soupe d’eau. Chauffer en mélangeant. Verser sur six cuillères à soupe de noix, noisettes et amandes concassées, malaxer. Façonnez des boules de la taille d’une noix, aplatir et cuire quinze minutes à 180 °C entre deux feuilles de papier sulfurisé. Vous pouvez aussi mélanger du lait et des fruits comme la pomme.

Pour les cheveux, vous pouvez faire un mélange de trois cuillères à soupe de miel, quatre cuillères à soupe de cannelle en poudre, deux cuillères à soupe de lait de coco. Versez le miel dans un bol et ajoutez la cannelle. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange relativement homogène puis versez l’eau de camomille afin de fluidifier le mélange. Le mélange doit avoir une consistance similaire à un masque capillaire.

Vous pouvez aussi l’utiliser comme épices dans des recettes salés comme le curcuma.