L’hypnose est un état d’esprit avoisinant du sommeil, naturel et spontané. Durant cette période, la personne demeure à un stade d’éveil modifié où elle perçoit les choses différemment. Outil thérapeutique, l’auto-hypnose quand à elle, est l’induction par soi à l’état hypnotique. Elle permet de surmonter de nombreux problèmes, en utilisant les caractéristiques d’une ressource exceptionnelle : notre esprit!

Ainsi, nous pouvons avoir un contrôle total sur notre vie, découvrir de nouvelles façons d’interpréter, de comprendre la réalité environnante, et nos expériences antérieures. L’auto-hypnose s’avère être un instrument d’une efficacité prouvée, elle permet d’obtenir des résultats exceptionnels. Comme vous pouvez le comprendre, il ne suffit pas de fermer les yeux pour vivre l’état hypnotique. Même si l’hypnose demeure un état d’esprit naturel et spontané que nous parvenons tous à produire. Le processus d’induction de l’hypnose en soi nécessite l’application d’un protocole de recadrage précis. Suivre les étapes et appliquer les processus simples et ciblés facilitent le conditionnement de notre subconscient à percevoir les choses d’un meilleur angle. Et seules dans ces critères que nous pouvons conditionner certains comportements, pour atteindre de nouveaux objectifs de vie.

L’hypnose n’est pas le sommeil

Nous comparons souvent l’hypnose au sommeil, mais malgré cela, il n’en est rien. En effet, elle possède des corrélats neurophysiologiques précis qui la distinguent. De ce point de vue, il a été étudié par les neurosciences, au moyen d’instruments électroencéphalographiques, pour voir exactement ce qui se passe dans notre cerveau pendant l’état de transe hypnotique.

L’électroencéphalogramme est une technique d’enregistrement non invasive de l’activité électrique spontanée de notre cerveau. Grâce à la connexion de certaines électrodes, on distingue différents types d’ondes ou de rythmes cérébraux.  Elles varient en fonction de l’activité que nous pratiquons.

Par exemple, l’état de veille est caractérisé par des ondes Bêta spécifiques, tandis que la relaxation est caractérisée par des ondes Alpha. Dans les états de relaxation profonde, des ondes Thêta sont produites. Ces ondes précèdent le sommeil et caractérisent également le sommeil paradoxal. Il a été scientifiquement prouvé que l’activité électrique pendant l’auto-hypnose passe de la production d’ondes Bêta à la production d’ondes Thêta, dans laquelle notre cerveau et son potentiel sont pleinement exploités.

Mais comment est-ce possible alors que l’hypnose n’est pas un état de sommeil ? Pourquoi pendant l’hypnose le même type d’ondes associées à la relaxation et au sommeil lui-même sont produites ?

Que se passe-t-il dans le cerveau pendant l’hypnose et l’auto-hypnose ?

Pendant l’état d’hypnose et d’auto-hypnose du cerveau, on détecte une activité neuronale plus intense. On le constate en particulier dans la zone appelée cortex cingulaire antérieur. Cette zone du cerveau est impliquée dans les processus d’attention et de contrôle. Puis, en même temps, une réduction de l’activité dans le tronc cérébral, une zone du cerveau qui établit la relation entre notre corps et le milieu environnant, apparaît également.

Cela indique que lorsque nous sommes en auto-hypnose, nous nous concentrons sur nos états intérieurs et nous nous détachons de l’extérieur pour maximiser notre potentiel expressif.

Un autre élément important est que pendant l’auto-hypnose, l’activité cérébrale se déplace vers l’hémisphère droit, qui devient l’hémisphère dominant.

Si vous ne le savez pas déjà, l’hémisphère gauche est consacré à l’analyse logique et rationnelle des événements, tandis que l’hémisphère droit est le siège des émotions, de la créativité et de l’intuition, de tout ce qui est inconscient.

C’est parce qu’avec l’auto-hypnose, nous pouvons entrer en contact avec la partie la plus profonde de notre esprit, celle où résident toutes nos potentialités et nos souvenirs inconscients.

Les bienfaits de l’auto-hypnose 

Nous pratiquons l’hypnose et l’auto-hypnose dans le but de changer nos comportements pour la réalisation des objectifs meilleurs. De nombreuses recherches en neurosciences confirment le fait que l’homme n’exploite qu’une petite partie de son potentiel mental, environ 5%. Même si cela n’est pas valable pour tout le monde de la même manière, on sait que notre esprit et notre subconscient sont dotés d’une capacité immense encore inexploité. La pratique de l’auto-hypnose de façon constante, habitue le cerveau à adopter cette nouvelle vision . Petit à petit, grâce aux aptitudes extraordinaires de notre esprit, on s’induit à un développement personnel positif. En entrant dans cette phase de transe ou d’état hypnotique, on peut percevoir et se convaincre des changements à faire dans notre vie. C’est ainsi que l’hypnose impacte notre façon de voir, notre comportement, et même sur notre état physique comme le stress et les fatigues.

En plus, on apprend à utiliser beaucoup plus les capacités de son esprit. La réussite des techniques pour arriver au stade de conscience modifié passe par une lâcher prise. Le corps entier se détend, une relaxation qui ne sera que bénéfique le parcours, on atteint son profond intérieur. On fait abstraction du monde extérieur et se focalise sur son intérieur profond. On arrive aisément à visualiser sa vie et ainsi se fixer un objectif. Tout cela augmente la confiance en soi et procure une attitude positive à la personne qui pratique l’hypnose et l’auto-hypnose.