La régression sous hypnose, on en parle de plus en plus, il y a ceux qui y croient dur comme fer. Il y a les sceptiques, qui la méprisent et qui ne l’essaieraient pour rien au monde. Creuser dans l’inconscient d’un individu pour mettre en lumière des traumatismes et des situations appartenant au passé, mais qui, d’une certaine manière, conditionnent encore la vie actuelle : tel est le but de l’hypnose régressive, une technique liée à la psychothérapie qui s’inspire des enseignements. Ceux qui décident de suivre une séance d’hypnose régressive veulent trouver les causes des problèmes non résolus et des conflits qui continuent à perturber la vie quotidienne, provoquant un malaise général et l’apparition de certaines maladies. Avec l’hypnose régressive, le patient retourne à l’enfance et au-delà, en entrant dans une dimension de transe hypnotique dans laquelle il peut retrouver les causes des malaises qu’il éprouve dans le présent. 

Qu’est-ce que l’hypnose régressive ?

La régression est un outil essentiel en Hypnothérapie. C’est l’un des points qui la sépare de la psychanalyse, car en hypnose, il n’est pas nécessaire de parler de votre passé. D’ailleurs, très souvent, vous avez occulté certains événements de manière consciente de telle sorte que vous serez bien incapable d’en parler. En revanche, l’inconscient enregistre tout et se souvient de tout. C’est lui qui décide de garder dans un lieu sûr et fermé certains de vos souvenirs, de peur qu’ils n’aient un impact négatif sur vous. Seulement voilà, parfois, vous faite le choix consciemment de vous souvenir, ce qui peut provoquer des réactions inappropriées voir irrationnelles : naissance de peur, de phobies, de troubles. Votre inconscient garde en mémoire tout ce que vous avez vu, entendu, ressenti et l’enregistre quelque part et c’est précisément cette fonction de l’inconscient qui fait de la régression un outil puissant et efficace. L’hypnose de régression. L’hypnose thérapeutique utilise souvent la régression dans le temps pour revenir symboliquement à l’origine d’un traumatisme afin de s’en libérer. Il arrive parfois que, spontanément, certaines personnes revivent une fraction d’existence qui ne semble pas être la leur. L’hypnose régressive se propose d’explorer ces vies antérieures et la période intermédiaire entre les réincarnations afin de comprendre, intégrer et libérer certaines problématiques quotidiennes. Les notions de temps et d’espace n’ont ici plus cours. De nombreux auteurs ont réalisé des milliers d’expériences de régression spirituelle. Ils ont pu établir un tableau concordant de l’entre-vie, quelle que soit l’origine : sociale, religieuse, géographique du sujet.

L’hypnose spirituelle

Tout dépend de vos croyances, la question ne se situe pas au niveau du vrai ou du pas vrai. En hypnose spirituelle : on utilise ce mot en dehors de toute conception religieuse, nous partons du principe que ce qui est important dans chaque expérience que l’on vit, c’est le sens qu’on lui donne et pas l’expérience elle-même. On applique ce principe à l’expérience de Régression Spirituelle elle-même : ce qui est important, c’est ce que vous en tirez de positif pour vous-même, pas la réalité de l’expérience. Vous pouvez la concevoir comme réelle, comme symbolique, comme une manifestation de votre inconscient ou d’un inconscient collectif. En hypnose thérapeutique, on a parfois recours à des régressions en âge pour retourner à la cause principale d’un problème. Il se trouve que, parfois, la personne régresse dans une scène qui n’appartient pas à sa vie présente. Peu importe s’il s’agit d’une vie antérieure ou d’une situation symbolique : l’essentiel est que cela permette une libération du problème.

Régression Vie Antérieure

En fait, vous ne choisissez pas cette vie antérieure consciemment même si vous le voulez. C’est votre conscience supérieure qui vous amènera à une vie passée qui a une influence sur votre incarnation présente. Ceci pour vous aider à comprendre, à relâcher ou à débloquer certaines situations pénalisantes. Vous ne décidez donc pas quelle vie ne sera explorée.

Régression dans l’Entre-Vie

En quelque sorte, la Régression dans l’Entre-Vie est la suite logique d’une Régression dans une Vie Antérieure. À l’issue de cette vie, vous mourrez, rassurez-vous : cela se fait en toute sécurité et vous vous retrouvez dans un segment d’espace-temps : ces notions n’ayant pas vraiment de consistance pendant la régression avant votre renaissance. Dans cette Entre-Vie, vous effectuez de nombreuses tâches spirituelles : bilan, compréhension, libération, apprentissages et définition de votre mission de vie avant votre nouvelle et présente incarnation. Vous pouvez également rencontrer de nombreux Êtres de Lumière, des êtres chers disparus, votre Guide Spirituel. Beaucoup de rencontres et d’expériences sont possibles, mais vous n’aurez accès qu’à ce que votre Guide Spirituel aura choisi de vous montrer, en fonction de l’intérêt que cela présente par rapport à votre vie actuelle. C’est une rencontre avec vous-même, pas un voyage touristique.

Comment l’hypnose régressive est-elle pratiquée ?

Aujourd’hui, cette technique est utilisée par des psychiatres et psychothérapeutes expérimentés, principalement pour traiter les cas de détresse psychologique. L’hypnose régressive n’est cependant pas recommandée à tous : c’est le médecin qui décide, après une analyse minutieuse et des évaluations appropriées, si le patient est apte à être soumis à un cycle de rencontres de ce type. On estime, par exemple, que l’hypnose régressive n’est pas adaptée aux 20 patients qui suivent une psychothérapie. Les séances ont généralement lieu tous les quinze jours et il y a plusieurs étapes d’hypnose. Dans la première, le patient est accompagné dans le chemin de la transe par la voix, des moyens visuels ou certains types de sons. L’un des objectifs de cette technique est d’aider le patient à suivre sereinement son cheminement évolutif, en surmontant les éventuels obstacles tels que les états d’anxiété, de dépression, les crises de panique. L’hypnose régressive est également particulièrement efficace pour traiter les obsessions et les troubles alimentaires. Avec l’hypnose régressive, le psychothérapeute ne prétend pas connaître et résoudre tout le karma, vie antérieure du patient, car cela serait évidemment impossible, mais il vise à faire récupérer au sujet les ressources spirituelles et biologiques pour sa correcte évolution personnelle. L’hypnose régressive doit être pratiquée individuellement, les réunions de groupes ne sont pas autorisées. Il est conseillé de ne pas se laisser guider par les CD ou les audiovisuels sur la voie de l’auto-régression, car des épisodes dangereux de décompensation pourraient se produire. Par exemple, il est préférable d’éviter cette pratique sur des sujets psychotiques qui souffrent déjà normalement d’altérations de l’état de conscience.

Quels soins ?

Auparavant, le psychiatre a utilisé l’hypnose pour traiter les patients psychiatriques. Plus tard, un psychiatre considéré comme l’avocat de l’hypnose moderne, a appliqué la pratique d’abord sur lui-même, puis sur les patients, pour accéder à la capacité naturelle d’apprendre et de guérir. Les applications de l’hypnose régressive sont nombreuses : elles vont de la psychothérapie psychosomatique : allergies, asthme, obésité, maux de tête, tabagisme, insomnie, troubles gastro-intestinaux, hypertension artérielle au contrôle de la douleur, à la sexologie et à la préparation des femmes à l’accouchement. Très répandues et pratiquées par les médecins sont également les techniques imaginatives qui, grâce à l’utilisation d’images symboliques et réelles, peuvent être d’une aide valable en cas de formes obsessionnelles et de crises dépressives.

Ce qui se passe dans l’esprit

L’hypnose doit être considérée comme un état conscient auquel sont associées des modifications au niveau du système nerveux central et périphérique. Cet état physiologique naturel n’a rien à voir avec une perte de contrôle. L’état d’hypnose marque l’entrée du cerveau dans une dimension qui diffère du réveil et se caractérise par l’extinction de certaines zones et l’activation d’autres. Certains marqueurs précis, tout d’abord les ondes cérébrales, mettent en évidence cet état de conscience particulier.

Hypnose régressive et contre-indications

Grâce à l’hypnose régressive, il est possible de connaître des détails ou des aspects de l’avenir que vous ne voulez pas écouter : c’est pourquoi il est bon de n’aborder l’hypnose que si vous êtes vraiment sûr de pouvoir supporter toute information désagréable. Le thérapeute accorde une grande attention à cet aspect et utilise l’hypnose pour amener les épisodes significatifs à la mémoire et à la conscience. C’est au patient qui subit la séance de rassembler les souvenirs de différentes existences, de les comparer avec l’existence actuelle et de découvrir des analogies. Lorsque la reconstitution rappelle également des souvenirs de vies antérieures, la technique n’est efficace que pour ceux qui croient en la réincarnation. C’est pourquoi elle est assez controversée et le débat entre initiés est toujours ouvert.