L’hypertension artérielle est une maladie très répandue et très dangereuse. Cette maladie est l’un des principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’insuffisance rénale. De nombreuses comorbidités sont également étroitement associées à l’hypertension artérielle, comme le diabète et l’obésité.

Afin d’éviter cette maladie et ses éventuelles conséquences, les médecins recommandent depuis des années un mode vie sain aux personnes concernées : une activité physique suffisante, une régulation du poids et surtout une alimentation équilibrée sont tout aussi importantes que la pharmacothérapie. Voici donc quelques conseils en nutrition et des régimes alimentaires qui permettraient de stabiliser la pression artérielle et de rester en bonne santé.

Réduction de la consommation du sel pour réduire la pression artérielle

Un lien étroit entre l’hypertension artérielle et la consommation accrue de sel a été prouvé depuis longtemps et de nombreuses façons. Cependant, environ seule la moitié des patients hypertendus sont sensibles au sel. Cela signifie que ce n’est que dans ces cas-là que l’élimination accrue du sel se fait au prix d’une augmentation de la pression. L’autre moitié, celle qui n’est pas sensible, se passerait en revanche de sel, peut-être au prix de grands efforts, et n’aurait toujours aucun avantage.

L’appartenance à tel ou tel groupe ne peut apparemment être déterminée pour l’instant que par une relation de confiance entre le médecin et le patient. Les personnes âgées, les personnes en surpoids et les patients souffrant d’un syndrome métabolique sont les plus susceptibles d’appartenir à ce groupe sensible.

Par ailleurs, une réduction trop disciplinée et prolongée de la consommation de sel peut s’accompagner de divers troubles cardiovasculaires, ce qui peut être très dangereux pour la santé. Idéalement, la consommation quotidienne de sel de table ne devrait pas dépasser 5 g par jour, mais ne devrait pas non plus être sensiblement inférieure à cela.

En outre, un renoncement isolé au sel sans changement de régime alimentaire n’est que partiellement efficace. La réduction du NaCl par l’alimentation est particulièrement efficace si l’on vise en même temps une augmentation du potassium et de magnésium, surtout sous forme d’aliments frais. Ce n’est que dans cette combinaison qu’un régime pauvre en sel a un sens.

Une combinaison de nutriments démontrée efficace

Pour prévenir et réduire l’hypertension artérielle, il faut une alimentation saine : fruits frais, légumes (en particulier les légumes racines et les salades de feuilles), produits complets, poissons gras comme le saumon ou le maquereau, produits laitiers allégés, viande de volaille et huiles de haute qualité. En d’autres termes, exactement les aliments qui contribuent à prévenir l’obésité.

Apparemment, c’est la combinaison favorable de plusieurs micronutriments, tels que les acides gras ou les graisses utiles, les polyphénols et d’autres substances végétales secondaires, qui explique dans leur ensemble l’effet hypotenseur de cette forme d’alimentation. Dans le contexte international, ce régime à valeur ajoutée est également appelé régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension).

La fraîcheur et la haute qualité comptent

Les noix, de préférence non traitées, peuvent également être explicitement incluses dans une alimentation saine. Plusieurs nouvelles études confirment que la consommation régulière de pistaches, noix, amandes et autres peut améliorer la pression artérielle, même si ce n’est que légèrement.

Contrairement aux hypothèses précédentes, la viande rouge de bœuf et de porc pourrait bien faire partie d’un régime alimentaire favorable au tonus. Dans ce cas, il est toutefois important d’utiliser une préparation à faible teneur en matières grasses et, si possible, de ne pas utiliser de graisses de friture saturées.

Le sucre et les substituts de sucre doivent être évités autant que possible même à des noms à consonance inoffensive comme le fructose ou le sirop de fructose. Il devient de plus en plus évident scientifiquement que les différentes formes de sucre de fruits produits artificiellement contribuent à divers problèmes de santé, dont l’hypertension artérielle. Le sucre naturel des fruits, en revanche, est considéré comme bénéfique pour la santé.

Compendieusement, les personnes hypertendues et celles qui ne veulent pas le devenir, peuvent consommer quasiment tout, mais un peu moins, un peu plus frais, un peu plus de qualité.