Parmi les nombreuses armes dont nous disposons pour combattre l’anxiété et le stress, il y en a une que nous gardons non pas dans l’armoire à pharmacie mais dans notre réfrigérateur. En fait, de nombreux aliments ne sont pas anxiogènes au sens strict du terme mais sont efficaces pour augmenter notre état de bien-être. Les aliments à privilégier sont ceux riches en magnésium, manganèse, cobalt, vitamines du groupe B, ceux à éviter, les plus excitants, ceux qui empêchent l’absorption des oligo-éléments et ceux riches en sel et en conservateurs.

Les ingrédients qui favorisent la détente et le bien-être sont donc les abricots (même séchés), l’avoine, la betterave, le basilic, le chou, la laitue, la levure de bière, le citron, la marjolaine, la pomme, l’origan, la pêche, le persil, le soja et tous les dérivés.

Les éléments qui contrastent le calme sont bien sûr le café, le thé très fort, les viandes rouges, les huiles de graines, le sucre blanc, les fromages affinés, les cornichons, le vinaigre de vin et tous les spiritueux supérieurs à 12 degrés.

Combattre les angoisses avec le blé

Les pâtes fournissent de l’énergie au cerveau et augmentent le niveau de sérotonine, neurotransmetteur capable de réguler l’humeur, la faim et le sommeil. S’il s’agit de blé complet, il contient également des vitamines B, qui contrôlent l’influx nerveux et augmentent l’adrénaline euphorique. La pâte ne doit donc pas être éliminée du régime de ceux qui veulent réduire ou maintenir leur poids : l’imposition d’une telle dérogation pourrait être contre-productive et causer du malheur, et souvent, quand on est malheureux, on est enclin à manger plus.

Protéines et activité physique contre le stress et la mauvaise humeur

Le besoin en protéines peut augmenter si le corps est soumis à un stress permanent. La consommation d’œufs, de poisson, de poulet, de dinde, de viande rouge maigre, de lait ou de haricots devient particulièrement importante dans ces circonstances. Cependant, manger pour lutter contre le stress signifie suivre une alimentation saine et équilibrée et choisir intelligemment ses aliments. L’activité physique régulière est tout aussi importante, car elle augmente la production d’endorphines (améliorateurs naturels de l’humeur) et améliore la condition physique.

Parmesan pour résister au stress

Aliments qui contiennent de la tyrosine, un acide aminé qui produit un effet stimulant sur le corps et aide à améliorer la capacité de résistance au stress, vous permettant de vous sentir en forme et plein d’énergie.

Selon certaines études récentes, cet acide aminé serait également capable d’augmenter la mémoire et la vigilance mentale, de soulager la douleur et de stimuler l’énergie sexuelle.

Les activités qui en sont riches comprennent le parmesan et le fromage en général, les légumineuses, les céréales complètes, certains légumes et l’arnaque aux huiles.

Le lait réduit l’agressivité

Le lait est riche en tryptophane, un acide aminé qui permet à l’organisme de produire de la sérotonine, un neurotransmetteur dont la carence accentue la nervosité et l’agressivité.

Si on le consomme avec les glucides contenus dans les céréales, l’action calmante et relaxante du lait est renforcée. Une combinaison particulièrement adaptée aux personnes souffrant d’insomnie !

Le pouvoir relaxant de la laitue

Grâce à sa teneur en principes amers, flavonoïdes, acide succinique et acide malique, la laitue est un légume calmant, qui peut être consommé au repas du soir, ou préparé en décoction (1 feuille de laitue hachée dans 1 tasse d’eau bouillante ; laisser sur le feu pendant 3 minutes, puis filtrer) pour boire après le dîner, pour se détendre et favoriser le sommeil.

Orge : la céréale qui détend le corps et l’esprit

Des études récentes ont découvert que l’orge contient du bêta-glucane, une substance capable d’atténuer fortement la sensation de faim. Cette substance, en effet, reste longtemps dans l’estomac et donne donc une sensation de satiété et calme la faim d’origine nerveuse.

L’orge contient également des quantités modérées de phosphore et est donc utile pour ceux qui exercent une activité intellectuelle et les sujets nerveux.

Elle a également une légère action sédative, grâce à la présence de petites quantités de silicium.

Les radis pour favoriser le sommeil

Selon la médecine ancienne, qui ne connaissait pas les tranquillisants, les radis avaient la propriété de favoriser le sommeil.

La recherche scientifique actuelle a pu découvrir dans ces plantes la présence de vitamines B et d’acide folique, qui ont des effets relaxants et anti-anxiété.

La sauge améliore l’humeur

La sauge est particulièrement active sur le système nerveux ; c’est une plante tonique et sédative et elle est indiquée pour tous les troubles du système neurovégétatif, tels que la dépression, la fatigue, l’insomnie, l’anxiété.

En raison de son effet euphorique, elle est considérée comme une plante aphrodisiaque. Une décoction de feuilles de sauge ajoutée à l’eau du bain produit un effet à la fois relaxant et euphorique.

Le basilic combat le stress

Certaines herbes que nous utilisons couramment en cuisine peuvent avoir d’excellents effets relaxants et calmants grâce à leurs ingrédients actifs.

Les herbes les plus efficaces contre l’anxiété et l’insomnie sont le basilic, la marjolaine et l’origan. Le basilic contient notamment des principes actifs ayant des effets digestifs, antispasmodiques et relaxants. Cette herbe aromatique est utile si l’anxiété et le stress affectent le système digestif. Elle est efficace dans les cas de colite nerveuse, d’anxiété et d’insomnie. Les graines de pavot ont des propriétés légèrement sédatives, bien que dans la phytothérapie, on utilise des pétales de pavot (rosolaccio) à la place des graines, qui sont plus efficaces. Cependant, une consommation modérée de ces graines, qui peuvent être ajoutées aux biscuits et à la pâte à pain, ou aux crèmes et glaces, peut avoir des effets légèrement relaxants et anti-anxiété.

Cobalt contre les troubles nerveux

Cobalt est nécessaire pour produire de la vitamine B12, dont la carence peut entraîner une anémie pernicieuse et provoquer des troubles nerveux tels que l’anxiété, l’insomnie, la dépression, etc.

Parce que le corps humain n’a pas la capacité de synthétiser cet élément, il doit le prendre par le biais de l’alimentation, en particulier la viande, le poisson, les mollusques bivalves, le lait, les bettes à carde, les épinards, le chou, la laitue, le cresson, les figues, le sarrasin.

Bétacarotène pour protéger le système nerveux

Le bétacarotène (qui dans le corps se transforme en vitamine A) est important pour protéger l’intelligence car il a une puissante action antioxydante.

C’est la seule substance capable de neutraliser les radicaux libres les plus dangereux, de prévenir les dommages aux neurones (les cellules du système nerveux) et de contrer les maladies dégénératives chroniques. On le trouve dans les citrouilles, les carottes, les épinards, les brocolis, les abricots, la papaye, etc.

Calcium prévient les crises d’anxiété et de nervosité, les crampes aux jambes (avec la vitamine E), le rachitisme, la conjonctivite chronique, les éruptions solaires (avec la vitamine A). Il est détruit par le manque d’exercice et le stress.

On le trouve dans le lait et ses dérivés, l’œuf tonnerre, le poisson, la levure de bière, les amandes douces, les légumineuses, les légumes à feuilles vertes

Le magnésium réduit les risques d’anxiété et de dépression

Le magnésium s’est révélé essentiel à l’équilibre mental. Les aliments les plus riches en cette substance sont : les céréales complètes, le chocolat (surtout le chocolat amer), les fruits gras, les légumineuses, les graines de tournesol, le lait et les produits laitiers, le poisson, certains légumes. Un conseil pour les insomniaques : prenez des aliments contenant du magnésium et du calcium (par exemple des légumes à feuilles vertes et du yaourt).

La vitamine B1 contre l’insomnie et la mauvaise humeur

La vitamine B1 (thiamine) est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle empêche l’oxygène de se combiner avec les déchets et de former des composés toxiques. Il aide à lutter contre l’insomnie, la dépression, la sciatique, la constipation, les gaz intestinaux, les nausées.

Il améliore l’activité mentale, en particulier la mémoire. Sa carence rend la digestion des glucides difficile. On la trouve dans le germe de blé et les céréales complètes, la levure de bière et ses dérivés, les légumineuses, les noix, les pommes de terre, le lait, le jaune d’œuf, les fruits de mer, la volaille, la viande, le foie.

La biotine pour bien dormir

La biotine fait partie des vitamines du complexe B ; cette substance intervient dans la formation des acides gras et dans l’utilisation des protéines, de l’acide folique, des vitamines B5 et B12. Sa carence peut provoquer des douleurs musculaires, un manque d’appétit, une dépression, des insomnies.

Les fonctions physiologiques de la biotine comprennent la bonne conservation de la peau, des glandes sébacées, des nerfs, de la moelle épinière et des glandes sexuelles. On le trouve dans le germe de blé, la levure de bière, les noix, le jaune d’œuf, le poisson et il est synthétisé à partir de la flore bactérienne intestinale.

Inositol, ou vitamine B7, empêche l’accumulation de graisse sur les parois des artères, nourrit les cellules du cerveau, améliore le fonctionnement du cerveau et le tonus de l’humeur, et a un effet apaisant qui peut être utilisé comme un sédatif léger. On le trouve dans les céréales complètes, le poisson, les légumineuses, les noix, le melon et le germe de blé. L’abus de café, de thé et d’alcool ou la prise de contraceptifs oraux, d’antibiotiques et de diurétiques peuvent provoquer une carence en cette substance.

Le potassium est essentiel dans la transmission des impulsions nerveuses, c’est-à-dire pour apporter des “ordres” au cerveau, dont il favorise également l’oxygénation ; avec le sodium, il régule l’équilibre hydrique de l’organisme. Une carence en potassium peut provoquer de la fatigue, de la somnolence, de l’anxiété, de l’inattention. On le trouve dans les tomates, les pommes de terre, les bananes, les abricots, les pêches, les amandes, etc.

Acides gras essentiels au bien-être de l’esprit

Le poisson, souvent appelé l’aliment du cerveau, contient un bon pourcentage d’EPA, acide eicosapentaénoïque, et de DHA, acide docosahexénoïque, tous deux appartenant aux acides gras omégas 3, qui jouent un rôle essentiel pour le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux, et pour la régulation du stress. Dans la morue de l’Atlantique, ces éléments sont présents à des concentrations élevées.

L’acide folique pour éviter l’irritation

L’acide folique, ou folacine, est un composé vitaminique du groupe B qui se concentre principalement dans le cerveau : une carence en cette substance provoque une irritabilité, une dépression et un manque d’énergie. Il est essentiel pour la production de méthionine, dont la carence provoque à son tour des états dépressifs, de la somnolence, de la faiblesse.

L’acide folique se trouve dans la levure de bière, le soja, les épinards, les artichauts, le persil, les asperges, etc.

La tyrosine dans le traitement de l’anxiété

La tyrosine est un stimulant neuronal : elle favorise la concentration et l’éveil. Si vous devez faire face à une activité qui implique des réflexes prêts à l’emploi, vous devez manger des aliments qui contiennent de la tyrosine : viande, volaille, hareng fumé, crevettes, sardines, lait et fromage, légumineuses, œufs et bananes.

Cet acide aminé est utilisé dans le traitement de l’anxiété, de la dépression (améliore l’humeur) et de l’insomnie ; dans les états de fatigue psychophysique, de stress ; pour aider à diminuer la dépendance au chocolat (augmente la dopamine) ; dans les syndromes prémenstruels.