La chirurgie réfractive est connue comme le groupe de techniques chirurgicales entreprises pour éliminer ou minimiser les défauts de réfraction oculaire (telles que la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme). Elle est pratiquée avec succès uniquement dans les instituts de référence. Découvrez dans cet article de quoi il retourne.

À propos de la réfraction

L’image qui traverse l’œil de l’extérieur subit un processus appelé réfraction. Cette image est projetée sur la rétine qui la transmet au cerveau. C’est ce qui se passe dans un œil normal et qui permet de voir clairement.

Comme l’expliquent les professionnels de la chirurgie réfractive des centres de référence comme l’Institut Laser Vision, l’œil peut présenter des anomalies. Lorsqu’un œil présente un défaut de réfraction (myopie, hypermétropie ou astigmatisme), l’image est projetée de manière anormale. Cela implique une perception altérée de l’image et donc une vision floue.

La myopie amène l’œil à focaliser l’image devant la rétine, et non directement dessus, de sorte que la perception de l’image n’est pas nette. En pratique, cela implique d’avoir des difficultés à bien voir les objets éloignés.

Lorsqu’il s’agit d’hypermétropie, l’image est focalisée derrière la rétine, ce qui signifie que la personne atteinte a du mal à voir clairement de près.

L’astigmatisme est quant à lui causé par une imperfection de la courbure de la cornée. En conséquence, la vision des objets proches et lointains apparaît floue ou déformée. La chirurgie réfractive peut aider à corriger tous ces problèmes

Les centres de références

Les défauts de réfraction sont des affections relativement graves qui peuvent conduire à une perte totale de la vue. Une chirurgie effectuée par des professionnels aide non seulement à éviter la cécité mais aussi à mieux voir.

En optant pour des instituts de références, chaque patient pourra bénéficier des services de chirurgiens qualifiés et expérimentés. De plus, ces instituts disposent du matériel à la pointe de la technologie pour une prise en charge optimale.

L’utilisation du laser Excimer est aujourd’hui la technique de premier choix dans le cadre de la chirurgie réfractive. Toutefois, lorsque le patient n’est pas éligible à une chirurgie au laser Excimer, il existe d’autres alternatives chirurgicales toutes aussi intéressantes. Un diagnostic détaillé du patient permettra à l’ophtalmologiste qualifié de décider et d’utiliser la technique la plus appropriée pour chaque cas. Cliquez ici pour en savoir plus.

Qu’est-ce que la chirurgie oculaire au laser ?

Avec le laser, les professionnels corrigent la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie, en modifiant la courbure de la cornée. Ils enlèvent le tissu de la cornée pour donner la courbure nécessaire afin que l’œil puisse se concentrer parfaitement afin de bien voir et de manière naturelle.

La cornée a plusieurs couches. Lors de la chirurgie réfractive, il est nécessaire d’appliquer le laser sur la couche centrale (stroma) pour la façonner. Pour atteindre cette couche, il faut enlever la couche superficielle (épithélium) et selon la façon dont cela est fait, les diverses techniques chirurgicales ci-dessous sont utilisées.

La technique LASIK

Elle représente la grande majorité de la chirurgie oculaire au laser pratiquée par les chirurgiens. Elle est très précise, sûre et permet aux patients de reprendre une vie normale très rapidement. Avec cette technique, une couche superficielle est soulevée puis remise en place après application du laser.

Cette couche peut être soulevée de deux manières :

–       Technique LASIK avec microkératome

C’est la technique la plus appliquée en chirurgie réfractive en raison de sa précision et de sa sécurité. Ici, le chirurgien soulève et replie une fine couche de tissu cornéen avec un dispositif mécanique appelé microkératome. C’est une technique absolument indolore. Le lendemain de l’opération, le patient peut reprendre une vie tout à fait normale.

–       Technique LASIK 100 % laser :

Avec un laser de très haute précision, la couche superficielle de la cornée est séparée. La précision de la forme, du diamètre et de l’épaisseur de la couche séparée font de cette technique la plus sûre de la chirurgie réfractive.