Avec l’âge et en fonction d’autres facteurs, la peau du visage perd de sa vitalité. Elle devient atone et présente plusieurs marques presque imperceptibles. Pour réduire ce vieillissement de la peau du visage, plusieurs méthodes non chirurgicales, notamment la mésothérapie, sont envisageables.

Qu’est-ce que la mésothérapie ?

Il s’agit d’une technique de soin de la peau qui consiste à procéder à des micro-injections sous-cutanées de solutions médicamenteuses. Il est utilisé pour cela, plusieurs aiguilles. Certains praticiens utilisent des pistolets à air comprimé.

L’injection se fait de façon localisé, où se situe le problème à résoudre. Ainsi, la substance injectée parcourt peu de distance, mais surtout ne va pas dans l’estomac.

Trois types d’injections peuvent se faire :

  • Intraépidermique ;
  • Intradermiques superficielles ;
  • Profondes entre 1 et 13 mm.

L’objectif des praticiens de la mésothérapie du visage est de réduire les doses de solutions injectées, mais aussi leurs effets secondaires.

Les bienfaits de la mésothérapie

La revitalisation de la peau est le principal avantage de la mésothérapie. C’est pour cela qu’elle est très courante dans le milieu de l’esthétisme.

La mésothérapie esthétique pratiquée sur les régions comme le visage, le cou et l’arrière de la main redonne à ces régions, toute leur vitalité. Elles paraîtront plus jeunes.

La peau devient moins atone et retrouve son éclat d’antan, car étant plus hydratée.

Les effets de la mésothérapie durent généralement environ six mois. La répétition de l’opération, suivie d’entretien, peut pérenniser les effets.

Découvrez toutes les solutions pour hommes et pour femmes.

Les spécialistes recommandent de faire 3 séances de micro-injections. Elles doivent être espacées de 21 jours. Ensuite, il faudra effectuer des séances d’entretien, tous les 3 à 6 mois.

Le déroulement de la mésothérapie

La séance peut prendre une trentaine de minutes. La durée dépend du problème à corriger. Les injections peuvent se faire manuellement ou automatiquement.

Pour la méthode manuelle, il s’agit d’injecter la substance au moyen d’une seringue ou d’une courte aiguille. Cette dernière entre dans la peau par intermittence. Elle ne franchit pas les limites de la graisse sous-cutanée.

La technique dite automatique consiste à utiliser un injecteur électronique. Cet outil appelé « méso-perfuseur » est utilisé en remplacement à la seringue. Il distribue la substance en exerçant une pression sur les régions à traiter.

L’intervention n’est pas douloureuse. Néanmoins, le sujet peut avoir des sensations désagréables.

De quoi sont constituées les substances injectées ?

Les formules dépendent des techniques utilisées.

Le médecin choisit des « skinboosters » lorsqu’il s’agit d’une mésothérapie profonde. Ces produits comportent de l’acide hyaluronique très peu réticulé et micronisé.

Le praticien procède à des mélanges de produits lorsqu’il s’agit de la mésothérapie superficielle. Les substances mélangées ici sont :

  • L’acide hyaluronique non réticulé ;
  • Des acides aminés ;
  • Un ensemble de vitamines ;
  • Des oligoéléments ;
  • Des antioxydants.

Ces mélanges faits par le médecin sont destinés au mésolift.

Il est recommandé de toujours vérifier l’agrément CE de toutes les substances qui entrent dans la composition de la substance à injecter.