L’infection urinaire est une infection de l’appareil urinaire qui peut être provoqué par des bactéries. Il s’agit de l’une des maladies les plus déplaisantes, car l’appareil urinaire est très proche de l’appareil génital, il partage même la voie donc cela affecte aussi l’appareil génital. Mais il n’y a pas de raisons d’avoir peur, c’est une maladie curable et à la fois évitable. Allons voir en premier lieu la cause de cette maladie et sa manifestation. Puis voyons en détail par le biais de cet article les différents moyens pour la prévenir.

Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

L’infection urinaire est généralement causée par des bactéries regroupées sous le nom de cystite. Les cystites sont des bactéries qui siègent dans l’urine et qui provoquent des brûlures lors des mictions. Parmi les cystites, la bactérie Escherichia coli est la cause le plus souvent observée de l’infection, à 80% des cas.

Parmi les deux sexes, les femmes sont beaucoup plus affectées par cette maladie. En effet, cela s’explique par l’anatomie du corps de la femme.

Chez la femme, le méat urinaire est proche de l’anus. Or l’anus regorge toutes sortes de bactéries vu qu’il abrite les déchets du corps, d’où la possibilité des bactéries de remonter le long de l’urètre et se retrouver dans l’urine. Un manque d’hygiène au niveau de l’anus et du vagin est donc une cause d’infection urinaire. Le manque d’eau est une cause fréquente de cette maladie chez la femme. En effet, le corps de la femme a besoin beaucoup plus d’eau que le corps de l’homme.

Chez l’homme, la maladie en question est souvent due à une anomalie de la voie urinaire. Arrivé à l’âge de 50 ans, un rapport sexuel non protégé peut lui causer la maladie. L’hypertrophie de la prostate est une cause très fréquente de cette infection bactérienne pour les hommes âgés. Plus l’homme cumule de l’âge, moins sa prostate est efficace.

Les maladies des organes voisins de l’appareil urinaire, comme les reins, l’anus, l’intestin, le pancréas sont susceptibles d’engendrer d’infection dont il est question ici. Les bactéries sont des êtres qui profitent de chaque faiblesse du corps.

Les manifestations de l’infection urinaire

Les manifestations de l’infection urinaire sont diverses et de toutes sortes. D’abord, une fièvre isolée sans aucune autre trouble peut être le premier symptôme début de la maladie. Elle se manifeste surtout par une permanente envie d’uriner alors que la vessie est vide. Ensuite, il y a une douleur lors des mictions et lorsqu’on urine. Quand cette pathologie n’est pas soignée correctement, uriner devient de plus en plus une tâche difficile et douloureuse. Si elle n’est pas soignée, l’urètre se contractera et il vous sera impossible d’uriner. D’où la nécessité de sonder l’urètre dans les cas graves. Par ailleurs, cette maladie peut provoquer aussi des maladies du rein. Vu que l’urine ne sort pas, les déchets qu’évacuent les reins ne trouvent pas de place. Dans un cas critique, les déchets évacués par les reins se propagent dans tout le corps. Chez l’homme, l’infection urinaire peut engendrer l’infection des prostates ou prostatite.

Quelles sont les précautions à prendre en compte pour éviter l’infection urinaire ?

D’abord, il est fortement recommandé de boire régulièrement de l’eau et du jus de canneberges. Ce n’est un secret pour personne que boire de l’eau est bon pour la santé. Cette affirmation prend tout son sens encore une fois ici ; en effet, l’eau est un nettoyeur très efficace de l’appareil urinaire. Plus vous buvez de l’eau, plus la circulation urinaire dans votre corps est meilleure.

Faisons un petit rappel du fonctionnement de l’appareil urinaire, les reins filtrent les nutritions que le corps a besoin puis évacuent les déchets par le biais de l’appareil urinaire. Plus vous buvez de l’eau, plus le filtrage du rein est plus facile, plus l’évacuation des urines dans l’urètre est fluide. C’est pourquoi il est vivement conseillé de boire de l’eau, au moins 1,5 litre par jour pour un adulte.

Vous devrez également boire régulièrement du jus de canneberges. Des études ont montré que les canneberges contiennent une substance qui empêche les bactéries de coller aux parois de l’urètre et des canaux urinaires.

Ensuite, il est capital de penser à garder la voie urinaire à être défavorable à une vie bactérienne. Lorsque vous urinez, ne coupez pas votre action si vous n’avez pas cette satisfaction d’avoir tout vidé. Comme vous le saviez, les urines sont les déchets que le corps a rejetés, elles renferment alors des bactéries. Quand vous urinez, vous dégagez vos déchets, alors, veillez à vider totalement votre vessie ; et surtout ne laissez pas les bactéries réfugiées dans votre vessie.

Pour les hommes, il est important de savoir que l’urine et le sperme partagent la même voie de sortie. Vous devez savoir que les bactéries se battent pour se coller aux voies urinaires, sur les parois de l’urètre en particulier. Ces bactéries utilisent le sperme, un liquide assez dense, comme colle pour mieux s’agripper à l’urètre. Le conseil est alors le suivant : ne vous retenez pas lorsque vous éjaculez, faites que tous les spermes sortent, qu’il n’y en ait pas des quantités qui restent.

Pour les femmes, tâcher d’éviter autant que possible de mettre des serviettes hygiéniques sales. Les sangs évacués à chaque règle sont sales, ils regorgent plusieurs bactéries. Lorsque vous sentez que la serviette hygiénique commence à être lourde, changez-la. Ne laissez pas ces sangs rester longtemps en contact avec votre vagin. Les bactéries pourraient profiter de cette proximité pour s’introduire dans votre appareil urinaire et s’y réfugier. C’est un conseil à la fois préventif à la maladie en question, mais aussi un conseil de bien-être pour votre santé en générale.

Autres précautions à prendre pour prévenir cette pathologie

Il est indispensable d’uriner après chaque rapport sexuel. Lors d’un rapport sexuel, le corps humain secret des lubrifiants. Ces lubrifiants peuvent pénétrer dans les voies urinaires et ce n’est pas forcement pour l’appareil urinaire. Ces lubrifiants peuvent favoriser les conditions de refuge des bactéries dans les voies génitales. Urinez immédiatement après chaque rapport sexuel ! Ce conseil est valable aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Il est aussi conseillé de vous laver la partie génitale après chaque rapport sexuel. Cela pour nettoyer la partie visible de l’appareil urinaire.

Et enfin, assurez-vous que vous et votre partenaire ne soyez pas atteints de maladies sexuellement transmissibles (MST).

L’appareil urinaire et l’appareil génital

Comme l’appareil urinaire et l’appareil génital sont très proches, la maladie de l’un affecte l’autre et vice versa. Apprenez à faire attention pour ne pas attraper de maladies de l’appareil génital. En effet, les maladies sexuelles engendrent très souvent une infection urinaire.

Le conseil que l’on peut donner est la suivante : n’ayez pas de relations sexuelles avec de multiples partenaires, l’idéal est d’avoir un partenaire unique. Cela vous permettra de vous protéger des maladies sexuellement transmissibles et constitue donc une mesure préventive de cette infection.

En fin de compte, l’infection urinaire est une maladie tout à fait évitable à condition d’avoir une bonne hygiène et d’avoir une bonne conduite de vie sexuelle. N’oubliez pas de boire de l’eau, ayez comme habitude de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Cela améliorera grandement votre état de santé et est la meilleure mesure préventive de la maladie en question.