La vie humaine est composée de rythmes et de cycles. La biologie apprend que l’organisme renouvelle complètement ses cellules, à l’exception de celles du système nerveux. Tous les sept ans et donc qu’à la fin de chaque septième année, le corps n’est plus le même. La psychologie, quant à elle, identifie des cycles de sept ans de transformation individuelle, de sorte que tous les sept ans elle vie une régénération psychophysique de l’organisme tout entier.

Au cours d’une vie, traversé par des moments de crise, d’évolution, de joie et de douleur, qui vont et viennent cycliquement. Et si observer par ce point de vue, il est découvert que comme la nature et les étoiles, elles respectent des cycles qui correspondent à une phase précise de la vie.

Cycles de sept ans : Qu’est-ce que c’est ?

La meilleure définition de cette connaissance vient d’Hippocrate (460 – 377 av. J-C) père de la médecine moderne qui a dit: “En existence humaine, il y a sept temps que nous appelons “âge” : infirmier, enfant, adolescent, jeune, adulte, homme mature, personne âgé. La période (changeante) de la lune, pendant la petite enfance (jusqu’à l’âge de sept ans) est remplacée par celle de Mercure, dans laquelle les premières connaissances sont acquises (7-14 ans), puis celle de Vénus, qui révèle sa force dans les émotions passionnées de l’adolescence (14-21 ans). Vient ensuite le Zénith (solaire) de la vie, les trois ou sept années de pleine force vitale et les désirs d’expansion (21-42 ans). Le royaume du mal Mars, génère un changement soudain et entraîne les luttes, l’amertume et les désillusions de l’âge adulte (42-49 ans). Puis, sous le sceptre de Jupiter, il y a de nouveau un sommet de la vie, la maturité proprement dite, qui sage et serein, contemple les joies et les souffrances de l’existence, y contribuant toujours avec joie (49-56 ans). Enfin, sous l’étoile de Saturne, lente et loin de la terre, arrive la grande époque où les forces vitales se refroidissent et s’arrêtent lentement”.

Dans les temps anciens, la connaissance du cycle de sept ans était répandue. En médecine chinoise, il est dit que l’énergie vitale, le Ying, se développe chez les femmes avec des cycles de sept ans. Le soufisme, courant mystique Islamique, divise la vie en cycles de 7 ans qui identifient les quatre Temps de la Vie. De la naissance à 28 ans, il y a le Temps de Croissance (7-14-21-28), qui correspond au développement de l’organisme et à la formation de la personnalité. Puis suit le Temps de Stabilité, de 28 à 56 ans, pendant lequel tous recherche l’épanouissement et l’équilibre personnel. Puis vient le Temps de Prospérité, de 56 à 84 ans. Enfin, le Temps de Sagesse, de 84 à 112 ans.

Cycles de sept ans : Leurs phases

C’est le fondateur de la médecine anthroposophique, Rudolf Steiner (1861-1925), initiateur Autrichien, qui a remis en vogue cette connaissance des cycles de sept ans et a mis en évidence l’analogie entre l’évolution du système solaire et l’être humain. Il a lié les “archétypes” symboliques des planètes à la biographie humaine, en soulignant leur influence au cours des différentes sept années. Ces phases de développement, soit sept ans, sont encore respectées aujourd’hui dans la pédagogie Waldorf.

Cette connaissance des cycles de sept ans est également appelée biosophie et divise l’existence humaine en périodes de sept ans comme suit:

  • De 0 à 7 ans, de 7 à 14 ans, de 14 à 21 ans : La phase d’éducation et/ou d’incarnation. Il existe une relation avec la Lune, Mercure et Vénus, de la naissance à 21 ans
  • De 21 à 28 ans, de 28 à 35 ans, de 35 à 42 ans : La phase de conscience de soi et/ou solaire qui de 21 à 42 ans, l’homme transforme sa vie intérieure sous l’influence du Soleil.
  • De 42 ans à 49, 49 à 56 ans, 56 à 63 ans et au-delà : La phase d’Autorévélation de Mars, Jupiter et Saturne gouvernent de 42 à 63 ans
  • De 0 à 21 ans : La phase d’éducation
  • De 0 à 7 : La phase de l’imitation

Leurs significations

Le développement physique est centré sur la maturation du système neurosensoriel. Pour le nourrisson, le sens du toucher (c’est-à-dire se sentir caressé et soigné avec amour) est un véhicule fondamental pour son développement, tout comme l’ouïe (le ton de la voix). Le petit enfant est complètement dépendant de son environnement, en particulier de sa mère (élément lunaire). L’enfant absorbe les harmonies et les disharmonies qui l’entourent et les perçoit avec un ʺantenneʺ spécial. La lune, un principe qui “miroir”.

De 7 à 14 ans : L’apprentissage

Les forces éthériques sont libérées de leur enveloppe et commencent à donner vie à l’activité de la pensée et de la mémoire. Sur le plan physique, le développement des organes liés au système rythmique (cœur, respiration, circulation) est achevé. Le passage des dents de lait aux dents permanentes a lieu. C’est l’âge de l’école. La figure de l’enseignant et celle de ses compagnons prennent une grande importance. Au niveau de l’âme, ressentie conscient de forts courants de sympathie et d’antipathie. La pensée se développe, et la capacité à établir des relations et à communiquer, en fait cet enfant de sept ans est sous l’influence de MERCURY, le dieu qui unit et communique.

Limite des 14 à 21 ans : L’initiative

Au cours de ce millénaire, dominé par Vénus et le développement de son corps astral (corps subtil qui englobe toute la gamme des émotions, des sentiments et des sensations éprouvés par l’être humain). Un raz-de-marée se produit, que la personne éprouve, par le biais de relations, des émotions et des sentiments extrêmes. La personne est très idéaliste, et se rebelle contre toute forme d’autorité pour découvrir ce qu’elle veut vraiment dans son for intérieur. Les parents doivent absolument respecter cela, pour éviter des conséquences très graves. Sur le plan physique, le développement des organes sexuels et des membres est achevé, les membres sont allongés. Le métabolisme et le système métabolique sont développés. Maintenant, après la naissance effective du corps astral, l’adolescent peut se mesurer avec des concepts abstraits, et non plus seulement avec des connaissances par images. L’adolescent peut commencer à former son propre jugement et à combiner des matières scientifiques (algèbre, sciences naturelles, mathématiques) dans lesquelles le vrai et le faux peuvent être expérimentés. L’adolescent commence à faire l’expérience du bien et du mal en lui aussi. Il est attiré par deux extrêmes : par les grands idéaux, mais aussi par les côtés sombres de la réalité et de lui-même. Il pourrait être dit qu’il vit “l’expulsion du paradis”. C’est la période où il s’éveille à la sexualité : il commence à chercher l’autre qui le complète, le partenaire. C’est la période de sept ans, sous l’influence de VENERE, un principe d’équilibre et d'”harmonisation”. Ainsi se termine le premier cycle, celui sous l’influence des “dieux” qui déterminent passivement le karma, c’est-à-dire les processus de développement innés, dus aux impulsions naturelles ou “collectives”, celles liées au concept d'”ego”.

La tranche d’âge de 21 à 28 ans : Sensibilité / de 21 à 42 ans : Conscience de soi

Au cours de cette période de sept ans, le jeune découvre le monde et les relations sous une forme plus large. Dominé par Vénus et le Soleil. Il cherche à se connaître lui-même en explorant toute la richesse de sa nature sentimentale (émotions, sensations, perceptions) dans un éventail de relations et d’expériences aussi large que possible. L’enjeu est de ciseler soigneusement la sensibilité, de faire de soi un homme ou une femme de cœur. Base essentielle d’un développement sain à l’âge adulte. C’est aussi la tranche d’âge dans laquelle il est possible de soigner les blessures du troisième enfant de sept ans (14 à 21 ans).

La tranche d’âge de 28 à 35 ans : Réflexion

Le tournant de la vie. Vous êtes à l’apogée de l’incarnation et de sa pénétration dans la matière. C’est le zénith de la vie, et il est caractérisé par la réflexion, par laquelle l’individu doit apprendre à répondre à ses questions et à redéfinir l’idée qu’il s’est fait de la connaissance. Il est soumis à l’influence du Soleil, mais avec une autre influence de Mercure, liée à la pensée. Et aussi l’âge qui permet de soigner les blessures du deuxième enfant de sept ans (de 7 à 14 ans).

La tranche d’âge de 35 à 42 ans : Identification

Ce sept ans conclut la grande phase solaire de la conscience de soi et transmet la maîtrise de la personnalité. Vous apprenez enfin à agir en tenant compte de ce que vous pensez et aimez. Au cœur de cette période se trouve le grand tournant de la vie, avec la possibilité de s’orienter vers sa propre fin et de commencer à manifester sa propre spécificité. C’est Saturne, la planète de l’individuation qui tient cette période de sept ans, toujours avec le Soleil. C’est aussi la tranche d’âge dans laquelle il est possible de soigner le premier enfant de sept ans (de la naissance à 7 ans).

Les phases de 42 à 63 ans et au-delà : Révélation de soi / de 42 à 49 ans : Liberté

La pleine maturité. Maintenant que l’ego, l’individualité, a appris à utiliser ses outils pendant la grande phase solaire, il est temps d’exprimer toute la richesse créative. Ce sont les sept années de liberté. L’individu doit acquérir une autonomie complète. Il vit donc une sorte d’anti adolescence ou de puberté inversée qui provoque une grande agitation intérieure et extérieure. Enfin, la caractéristique essentielle de cet enfant de sept ans est qu’il devient très important de se tourner vers le monde et vers les autres pour apprendre à donner et à devenir des créateurs. Soudain, la grande phase solaire est abandonnée (elle était essentiellement concentrée sur elle-même pour saisir son identité et comprendre qui elle était, quel était son but) et entre dans celle de Mars et tout change. Au cours de cette période de sept ans : Au lieu de cultiver l’individualité, il doit apprendre à s’adresser aux autres, et au lieu de se concentrer exclusivement sur son partenaire et ses enfants, il doit s’ouvrir au monde et à la fraternité. Au lieu de penser à sa propre réussite sociale, il doit collaborer avec d’autres dans des projets hors de sa portée. Et enfin, au lieu de se construire intérieurement, il doit aider à construire le monde et à planter les graines de l’avenir

En résumé, au lieu de se contenter de regarder son nombril, la personne doit s’oublier et s’intéresser au monde dans lequel elle vit. Il passe de l’individuel au social. Le don de soi

Groupe d’âge 49 à 56 ans : Le don de soi

Pendant cette période de sept ans, l’individualité humaine, déjà largement libérée de l’influence des passions et des instincts, se désengagera des sentiments. Il en résulte une plus grande tranquillité et un plus grand intérêt pour les autres, pour le monde. Pour faire court, moins d’égoïsme. Plus le quinquagénaire se mettra au service des autres, notamment en aidant le plus jeune à se réaliser avec ce qu’il a compris, plus il lui offrira des possibilités d’expansion. Cette enfant de sept ans est dirigée par Jupiter, l’étoile qui dispense généreusement la sagesse.

Femmes âgées de 56 à 63 ans et plus : Sagesse

La vie est bien avancée et l’être humain de cette tranche d’âge a des épaules suffisamment solides pour entreprendre des projets de grande responsabilité. C’est une tranche d’âge dans laquelle vous récoltez les problèmes et les avantages de la petite enfance. C’est une période de détachement dont vous devez tirer des leçons de la vie tout en donnant de l’espoir aux enfants et aux jeunes adultes. Il devient crucial de soutenir ceux que vous rencontrez. Après l’âge de 63 ans, le développement de l’élément spirituel chez l’homme se poursuit. Ainsi, face à une diminution progressive de l’énergie physique et à la perte des forces vitales, certains peuvent connaître une augmentation des forces spirituelles et de la conscience, correspondant aux planètes extérieures du système solaire.

La période suivant la 63ème année est comme une nouvelle phase dans la vie de l’homme. Nouveau car il n’est plus sous l’influence directe du système solaire et des planètes (du moins des “sectes” sous-saturniennes). C’est une époque qui peut apporter un élan considérable d’une nouvelle liberté, d’une nouvelle jeunesse de l’âme. C’est la phase dans laquelle, pour compléter ce qui a été entrepris dans la triade précédente, certains hommes seraient spontanément orientés vers le Soi (principe transpersonnel).

La succession cyclique de ces évolutions explique pourquoi notre “constitution” peut changer au fil des ans, malgré le déterminisme génétique. Il est bon, entre autres, qu’un éventuel thérapeute sache évaluer les troubles du patient par rapport à son stade d’évolution, au stade qu’il vit dans sa vie.