Durant sa grossesse, la future maman n’a pas le droit de prendre certains remèdes, que ce soit en psychiatrie où pour d’autres pathologies impliquant un traitement à suivre. C’est la raison pour laquelle le spécialiste de cette pathologie doit prendre en considération cet état de fait et donner des médicaments ne risquant rien pour la grossesse.

Pourquoi une femme enceinte est susceptible de suivre un traitement contre les troubles du comportement ?

La future maman peut très bien être soignée depuis de nombreuses années, voir même depuis la naissance, ou bien tout simplement à cause de périodes dépressives diverses et variées. Dans ce cas précis, il ne serait pas juste que ces patientes concernées soient privées du bonheur d’être mère, tout en sachant qu’elles seront contraintes malgré tout, de modifier ou de changer leurs remèdes, pour ne pas risquer le moindre danger pour elles et leurs bébés. Donc, dans ce cas précis, il est essentiel de consulter leur médecinvoir ce site pour des informations, dès le commencement de la grossesse, afin que celui-ci adapte le traitement médical en fonction des degrés des troubles mentaux des patientes concernées.

Les médicaments soignant les troubles du comportement, sont-ils dangereux pour la future maman ?

D’après une étude sérieuse, il semblerait, au contraire, que tous les médicaments liés à la psychiatrie, ne seraient pas tous néfastes pour le fœtus et la mère. Ceci dit, il est quand même important que le professionnel de cette pathologie, revoit de près le traitement de sa patiente enceinte, afin de s’assurer qu’elle ne prenne que des cachets appropriés à son état. Dans l’hypothèse où certains sont dangereux, le psychiatre les remplace alors, par d’autres médicaments inoffensifs. Il arrive aussi, et selon le type de troubles mentaux, que le traitement en cours soit suspendu durant les 9 mois de grossesse, mais que la patiente en question bénéficie d’une surveillance accrue, pour la santé du futur bébé et de la maman enceinte.

La grossesse peut-elle provoquer un état dépressif chez la femme enceinte ?

Oui, tout à fait, y compris si la femme enceinte n’a jamais souffert auparavant de troubles d’ordre mental. En effet, il arrive que la future mère ressente des désordres psychiatriques, engendrés par la grossesse et aussi après la naissance. lorsque cela se produit, le docteur généraliste peut parfois y remédier, mais si les symptômes sont plus graves, il préconise à ce moment là, de consulter un spécialiste des maladies mentales. A ce titre, vous pouvez prendre rendez-vous chez des médecins privés, en milieu hospitalier, en clinique, et cela sur tout le territoire français. Si vous demeurez par exemple dans le département de la Sarthe, dans la ville du Mans, on trouve un professionnel en psychiatrie, qui s’appelle Emile Henneguelle, et qui est reconnu entre-autre, dans le domaine des déréglements du comportement. Il est tout à fait compétent pour suivre et s’occuper des femmes malades qui attendent un enfant. Comme cela a été précisé au premier chapitre, c’est grâce à des spécialiste comme lui, que ces personnes souffrant de diverses pathologies émanant de la psychiatrie, peuvent, elles aussi, fonder un « foyer » et mettre au monde un enfant, en dépit du traitement qu’elles doivent suivre à vie dans certains cas. Nous pensons tous, qu’à l’époque, ces malheureuses femmes n’envisageaient même pas d’être maman un jour.